Actu Forex – Grèce : Le ministre des finances demande une extension de la maturité des obligations détenues par la BCE

(ProfesseurForex.com) – Après une réunion « secrète » entre le premier ministre Grec, Antonis Samaras, avec Mario Draghi à Francfort il y a peu, le ministre des finances Grec est monté au créneau aujourd’hui pour demander un « rollover » des obligations grecques (dette) que détient la BCE depuis le fameux programme de rachats d’obligations SMP, remplacé aujourd’hui par le programme OMT (Outright monetary transaction).

Concrètement, la Grèce, qui a admis qu’elle ne réussirait pas à rentrer dans les clou du memorendum, souhaite que la BCE augmente la maturité des obligations qu’elle détient (28 milliards d’Euros d’obligations Grecques arrivent à maturité entre 2013 et 2016 pour 40 milliards au total).

En effet, selon le ministre des finances, le déficit primaire de la Grèce (Hors paiement des intérêt de la dette) devrait atteindre 1,5 % du PIB en 2012. Un chiffre honorable mais qui explose si l’on y ajoute le paiement de la dette.

Ainsi, en décalant l’échéance des obligations détenues par la BCE, la Grèce pourrait réaliser ses objectifs budgétaire. Une solution de facilité qui verrait la BCE ne pas être remboursée en temps et en heure et qui par la même occasion, se retrouverait dans l’incapacité de retirer les liquidités (créatrices d’inflation) du système financier. La Balle est dans le camp de la Troïka, ou plutôt de la BCE.

D’autre part, Antonis Stournaras a admis que le programme d’endettement de 2015, négocié avec la Troïka lors des plans d’aide, serait supérieur aux 10.6 milliards initialement prévus.

Enfin, notons que qu’après avoir démentis avoir besoin d’un « troisième plan d’aide », le ministre des finances a déclaré qu’une extension du programme d’aide coûterait de 13 à 15 milliards d’Euros.

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés