Jose Manuel Barroso plaide pour une Union Fédérale et un nouveau traité Européen

(ProfesseurForex.com) – José Manuel Barroso, président de la commission Européenne, a présenter son projet d’Union bancaire et de supervision bancaire ce matin en l’enrobant dans une vision plus large: »N’ayons pas peur des mots, nous aurons besoin d’avancer vers une Europe Fédérale ».

En plus des détails qui avaient déjà fuité ces derniers jours, Barroso annonce donc clairement qu’il souhaite que le prochain traité Européen puisse permettre d’instituer une « Europe fédérale ». D’autre part, Barroso a tendu la main à la Grèce en déclarant que le pays devrait pouvoir rester dans la Zone Euro si il tenait ses engagements avant d’apporter son soutien à Mario Draghi en martelant que les rachats d’obligations sur les marchés secondaires faisaient partie du mandat de la BCE. Le président de la Commission n’a pas oublié d’envoyer une pique à l’Angleterre (qui tente de mettre des bâtons dans les roues de l’Union bancaire) en déclarant que le futur de l’intégration Européenne de dépendra pas de ses membres les plus lents…

Concernant l’Union bancaire:

-Tous les établissements bancaire devraient être supervisés (6000)

-La BCE aura le pouvoir d’accorder ou de retirer des licences bancaires

-Le Parlement Européen doit superviser le rôle du superviseur des banques de la Zone Euro

-La commission présentera un document pour une union économique et monétaire plus profonde cet automne

Michel Barnier a rajouté par la suite:

-Les créanciers et les actionnaires de banques devront passer à la caisse avant les contribuables lors d’une crise bancaire

-Les superviseurs nationaux auront toute leur place dans la supervision Européenne afin de surveiller les 6000 établissements concernés

-C’est à chaque pays de créer son fonds de garantie (« des connexions seront réalisées entre ces différents fonds »…)

Ainsi, trois ans après le premier jet du traité de Lisbonne, la commission Européenne relance le débat concernant un nouveau traité (que la chancelière Allemande désire également) afin d’avancer sur les quatre terrains qui pourraient être fédéralisés:

-L’Union monétaire

-L’Union budgétaire

-L’Union bancaire

-L’Union politique

En clair, il s’agit de transférer d’avantages de compétences à la commission Européenne. Néanmoins, cette éventualité reste un tabou pour de nombreux Etats et la France n’est pas en reste, notamment ce qui concerne l’Union politique… Il faudra attendre que la crise soit derrière nous, que le chômage baisse et que la croissance revienne pour espérer obtenir un avis favorable des peuples Européens.

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés