Analyse BCE : Mario Draghi ne pourra agir si Angela Merkel en décide autrement, explications

(ProfesseurForex.com) – La BCE ne pourra pas agir sur les marchés obligataires si Angela Merkel en décide autrement.

En effet, Mario Draghi a répété très clairement que les achats d’obligations étaient soumis aux conditions imposées par les fonds Européens de Stabilité FESF/MES et également du FMI. En somme, c’est la Troïka qui prendra les décisions.

En effet, au sein du MES et du FESF, trois pays possèdent un droit de veto du fait de leur participation financière: Allemagne, France et Italie.

Ainsi, si l’Allemagne estime que que les conditions ne sont pas respectées, elle pourra bloquer l’action de la BCE puisque la BCE n’agira que lorsque le FESF et le MES lui auront apporté leur rapport.

Le FMI, dont la présidente Christine Lagarde pourrait également avoir son mot à dire. En effet, Christine Lagarde a déclaré hier suite à la conférence de presse et l’appel du pied de Mario Draghi, que son institution « coopérerait » avec l’UE.

La conditionnalité de l’action de la BCE est donc très importante…

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés