EUR/USD Retour sur toute l’actualité forex du 17 au 21 septembre

(ProfesseurForex.com) – Lundi 17/09/12

La baisse l’emportait dans les premiers échanges en raison du gouverneur de la BdF, Christian Noyer, qui révisait ses perspectives de croissance à la baisse, en-dessous de 1 % pour l’année prochaine. La Balance commerciale de la Zone Euro ratait le coche, pesant également sur l’Euro. Le très mauvais indice Empire State Manufacturing plombait de Dollar en début d’après-midi mais nous ne parvenions pas à marquer un nouveau plus haut significatif avant que le retour du taux à 10 ans Espagnol au contact des 6 % ne fasse flancher l’optimisme des haussiers.

Mardi 18/09/12

La paire continuait de fléchir après le double top remarqué sur les 1,3170 et en dépit des indices de confiance des investisseurs ZEW très bons. Un regain d’optimisme largement anticipé au vu du déblocage de la situation au sein de la Zone Euro avec la validation du MES et le nouveau programme de rachat d’obligations OMT. Les traders vendaient donc la nouvelle en s’appuyant également sur les derniers chiffres Espagnol faisant État de 10 % de créances douteuses parmi le total de l’encours de crédit, un nouveau record. La Grèce permettait de marquer un pause par l’intermédiaire de son ministre du budget qui annonçait que le plan d’économie de 11,5 milliards, condition préalable au déblocage de la prochaine tranche d’aide, serait bouclé ce dimanche. Un peu ambitieux…

Mercredi 19/09/12

La Fronde des députés Allemands à propos de l’Union Bancaire et l’étendue de sa supervision rappelait au marché que les pays de la Zone Euro restent en désaccord à plus d’un titre, forçant l’Euro à abandonner de nouveau du terrain. Le retour réussi du Portugal sur le marché international de la dette ne changeait pas la donne et paradoxalement, la très bonne statistique Américaine des ventes de logements existants profitait à l’Euro… La nette détente des taux Espagnol et Italien, après avoir été sous pression en début de semaine, alimentait ce rebond qui sera donc effacé lors de la séance asiatique puisque se basant sur rien de très concret.

Jeudi 20/09/12

Les indices PMI (manufacturier / services) déplorables de la France plombaient l’Euro car il est désormais inéluctable que la France, après l’Italie et l’Espagne, va entrer en récession à son tour. Ni le contraste Allemand, ni le rebond industriel Italien au mois de septembre, ni l’émission obligataire à 10 ans réussie de l’Espagne ne permettaient de sauver les meubles. Le range journalier ayant été consommé (en moyenne 110 pips), le net rebond de l’indice manufacturier de Philadelphie provoquait paradoxalement une volatilité allant dans le sens de l’Euro.

Vendredi 21/09/12

Des mouvements de banques centrale étaient apparemment à l’origine de la forte volatilité ne se basant sur rien de concret, si ce n’est que le Financial Times annonçait que l’Espagne ferait sa demande d’aide jeudi prochain. Notons également le report de la présentation du plan d’austérité Grec se précisait, donnant du grain à moudre aux baissiers.

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés