Forex – EUR/USD : Après une volatilité irrationnelle durant la conférence de presse, l’Euro conserve finalement ses gains

(ProfesseurForex.com) – Le marché est resté de marbre jusqu’à la publication du taux directeur de la BCE. La conférence de presse de Mario Draghi a cristallisé toute l’attention dès le début de journée et la volatilité absurde que nous avons observé est un bon exemple de l’irrationalité des marchés…

Ce matin c’est la forte détente des taux lors des adjudications Espagnoles et Française qui a attiré l’oeil des marchés. La France a emprunté à 10 ans pour un taux au plus bas historique et le taux à 5 ans s’écroulait de presque 1 %! Du côté de l’Espagne, les maturités à deux et trois ans plongeaient également, en raison bien évidemment de l’imminente conférence de presse de Mario Draghi. Ces bonnes nouvelles n’avaient néanmoins aucun impact sur la paire EUR/USD.

Notons que le taux de chômage Grec continue de grimper à vive allure. Près du quart de la population active est au chômage (24,40 % contre 23,50 % précédemment).

Le PIB trimestriel de la Zone Euro était fidèle au consensus, -0,2 %, ce qui ne provoquait pas de vagues non plus.

Le rebond des commandes industrielles Allemandes n’était pas de nature à faire bouger les marchés puisque qu’en données annualisées, l’indice est toujours en recul de plus de 4 %.

Le statu quo monétaire de la BoE (QE et taux directeur inchangé, 375 M et 0,5 %) faisait à peine trembler la paire GBP/USD avec un frétillement à la hausse vite absorbé.

La paire sortait de sa léthargie lorsque l’on apprenait que la BCE avait laissé son taux directeur inchangé à 0,75 % tout comme le taux marginal de refinancement (1,5 %) et le taux de rémunération des dépôt (0,00%). Nous marquions un plus haut mais le rapport ADP de l’emploi Américain avait tôt fait de corriger le mouvement.

Il y a eu 201 000 création d’emplois au mois d’août contre seulement 140 000 création anticipées et 161 000 en juillet. Une statistique qui rassure du côté del’emploi et retarde peut être le prochain QE de la FED?… L’indice ISM des services allait également dans ce sens en fin d’après midi en s’affichant au-dessus du consensus contrairement à l’indice ISM manufacturier qui une nouvelle fois déçu.

L’Euro frétillait à la hausse lorsque Mario Draghi déclarait qu’il allait lire un second papier concernant le plan de rachat d’obligations mais la paire tombait lorsque nous apprenions que la BCE révisait une nouvelle fois ses perspectives de croissance à la baisse pour 2012 et 2013. La BCE s’attend clairement désormais à une année 2012 en récession et il se pourrait 2013 le soit aussi.

Finalement, toutes les explications claires et nettes de Mario Draghi ne permettaient pas de rebond et ce n’est qu’après coup que les marchés ont salué le plan « presque » unanime de la BCE.

La conférence de presse fut historique et nous vous invitons à lire notre article spécial BCE pour qu’aucun détail ne vous échappe à propos de cette conférence de presse qui se terminera dans les éclats de rire.

D’un point de vue graphique, la tendance reste haussière mais le seuil des 1,27 sera plus dur à atteindre que nous l’avions pensé.

  • Graphique horaire

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés