Forex – EUR/USD : La tendance reste baissière, et le seuil des 1,3000 fait obstacle aux tentatives de rebond

(ProfesseurForex.com) – La paire EUR/USD a rebondit hier soir et la nuit dernière, jusqu’à revenir au contact du seuil psychologique des 1,3000, après des creux vers 1,2918 hier après-midi.

Rappelons que la devise avait de nouveau corrigé hier, notamment en raison des indices PMI désastreux de la France, et des PMI mitigés de la Zone euro, qui n’ont pas été compensés aux yeux des opérateurs forex par les PMI allemands légèrement plus solides que prévu.

La paire avant ensuite souffert de statistiques américaines décevante, qui continué d’amoindrir l’appétit pour le risque des investisseurs. Il est d’ailleurs intéressant de noter ici l’inversion de la psychologie des traders sur le marché des devises :

En effet, avant l’annonce du QE3 de la Fed, les mauvaises statistiques US alimentaient les spéculations sur la mise en place de ce QE3, avec à chaque fois des impacts haussier sur l’EUR/USD (puisque le QE3 est un facteur baissier pour le dollar).

Or, maintenant que le marché sait à quoi s’en tenir au sujet de l’action de la Fed, les statistiques américaines décevantes ne peuvent plus générer de spéculations à ce sujet, et pèsent tout simplement sur le moral des investisseurs, qui paradoxalement de « réfugient » sur la valeur refuge qu’est le dollar, plutôt que de favoriser l’euro, considéré comme une devise spéculative, et qui à ce titre réagit mal à l’aversion pour le risque.

Ceci explique donc la réaction négative de l’euro face aux statistiques américaines décevantes publiées hier.

Hier soir et cette nuit, la monnaie unique profitait ensuite d’un rebond technique, lié notamment à des prises de bénéfices, la devise totalisant une perte d’environ 250 pips depuis ses sommets de lundi.

Ce matin, le timide rebond de l’EUR/USD a pour l’instant été bloqué par le seuil psychologique des 1,3000, qui ne devrait pas être franchit en l’absence d’actualité fortement haussière pour l’euro.

D’un point de vue graphique, la devise conserve un biais baissier en données horaires, matérialisé par une ligne de tendance baissière dont la position correspond à peu près au seuil des 1,3000 actuellement, ce qui renforce le pouvoir de résistance de ce seuil.

Au-dessus de ce seuil, d’autres résistances peuvent être repérée à 1,3030 et 1,3080. A la baisse, on trouvera des supports sur les 1,2320/30, correspondants aux plus bas d’hier et à une ancienne résistance, ainsi que sur le seuil psychologique des 1,2900.

En ce qui concerne l’actualité macroéconomique, aucune statistique potentiellement influente sur l’euro dollar ne sera attendue en cette fin de semaine, mais on restera attentifs à d’éventuelles nouvelles information au sujet des dossiers chauds en cours, à savoir les cas de l’Espagne, de l’Italie et de la Grèce, ainsi que le projet d’union bancaire.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,2990 sur le marché des devises.

  • Graphique horaire

Copyright (c) 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.