Forex – EUR/USD : Le calme avant la tempête de mercredi

(ProfesseurForex.com) – Comme prévu, la paire a consolidé sous les 1,28 durant une séance peu fournie en statistiques, ce qui sera le cas tout au long de la semaine. Heureusement, nous aurons une journée marathon mercredi et le communiqué du FOMC jeudi afin de créer un peu de volatilité, notre pain quotidien.

Commençons par souligner que les statistiques chinoises n’ont pas été glorieuses dimanche et, ce matin, si l’on met de côté la balance commerciale et les ventes au détail qui stagnent. Les statistiques sont toujours insolentes dans l’ensemble mais force est de constater que l’activité ralentit. Nous profitons de cette journée terne pour préciser quels seront les 3 défis majeurs du prochain leader de la république populaire de Chine.

-Réduire la voilure de l’Etat qui est trop gros pour être contrôlé efficacement afin d’éviter la corruption qui gangrène le pays et mécontente la population au plus haut point.

-Faire en sorte que les liquidités bancaires soient efficacement distribuées. Les entreprises d’État non compétitives s’accaparent injustement la part du lion. L’efficacité des prêts bancaires est devenue très basse. Les dépenses d’Etat dans les secteurs de la santé, l’éducation… est également une priorité.

-Faire avec les dangers qui planent sur la Chine: protectionnisme, anti-globalisme, prix des matières premières, risques de récession au sein de la Zone Euro, les risques géopolitiques (rester pacifique avec les voisins…la stabilité des échanges commerciaux, financiers, monétaires sont en jeux)

Et une autre pour la route: Libéraliser le Yuan, ce qui ne sera pas une tâche facile à moins de convaincre certains pays exportateurs d’accepter la monnaie rouge. Soulignons également la bulle immobilière…

Après cette modeste analyse de l’empire du milieu, tournons nous vers l’Europe ou la France a affiché une production industrielle moins décevante qu’anticipé, qui s’affiche en hausse de 0,2 % m/m contre -0,5 % anticipé. Ne crions pas victoire car d’une année sur l’autre, la production industrielle recule toujours de plus de 3 %.

L’italie rendait elle une pâle copie pour le second trimestre avec une récession qui continue et s’accentue. -1,8 % m/m contre -0,7 % anticipé/ -2,6 % y/y contre -2,5 % anticipé.

Au sein de la Zone Euro, le moral des investisseurs se renforce même si c’est le pessimisme qui l’emporte toujours. L’indice de confiance SENTIX passe de -30,3 points à -23,2 point.

Les émissions obligataires à court terme Française et Allemande se faisaient de nouveau pour des taux marginaux ou négatifs, mais en « légère hausse tout de même ».

Enfin, dans le désordre, soulignons que les bourses ont été à la peine aujourd’hui, que Pierre Moscovici a déclaré qu’une sortie de la Grèce de la Zone Euro était « inacceptable », que les négociations sont toujours aussi difficiles entre la Troïka et la coalition gouvernementale, que les taux Espagnols et Italiens finissent sur une touche haussière, que la Slovénie a fait savoir qu’elle n’avait pas besoin de plan d’aide.

D’un point de vue graphique, nous consolidons et cela devrait être le même scénario demain si aucune nouvelle ne vient troubler le calme avant la tempête de Mercredi et les conclusions du FOMC jeudi.

  • Graphique horaire

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés