Forex – EUR/USD : Les bons indices ZEW largement prévisibles et la nouvelle baisse du taux à un an Espagnol n’ont pas suffit à enrayer le scénario technique en double top, la Grèce en soutien

(ProfesseurForex.com) – Les traders ont été plus influencé par le double top que les bonnes statistiques tangibles de ce matin. La tendance fut à sens unique aujourd’hui, un mouvement qui ramène la paire au contact du support du canal haussier, non loin des 1,30 qu’une annonce Grecque a permis de défendre…

Pourtant, les indices de confiance ZEW en Allemagne ainsi qu’au sein de la Zone Euro ont fortement remonté, battant des consensus déjà optimistes. L’indice allemand Zew du climat des affaires s’affiche meilleur que prévu aujourd’hui au titre du mois de septembre, à -18,2 points, contre -20 anticipé, et -25,5 le mois précédent. Dans le détail, on notera que le sous indice de la situation courante s’affiche nettement sous les attentes, à 12,6 points contre 18 anticipé, et 18,2 en août. L’indice ZEW de la Zone Euro a lui littéralement explosé à la hausse, s’affichant à -3,8 contre -16,5 anticipé et -21,2 précédemment. Les récentes dernières nouvelles liées à la BCE et le MES n’ont pas échappées aux investisseurs et industriels de la Zone Euro. Et C’est probablement pour ça que l’Euro ne s’est pas apprécié suite à ces indices de confiance, ce regain d’optimisme était facilement prévisible et donc déjà intégré dans les graphes.

C’est donc finalement le nouveau record à la hausse de la portion des actifs toxiques dans les bilan des banques Espagnoles qui a dicté la tendance. 9,86 % des prêts, soit 169 milliards de créances risquant de ne pas être remboursées… Ce retour de l’Espagne sur le devant de la scène depuis le début de la semaine n’est pas pour aider l’Euro, et ce, malgré une adjudication à 1 an avec des taux en baisse (4.5 milliards : taux à 1 an 2.835 contre 3.07 % précédemment) alors que l’on craignait une tension suite au retour du taux à 10 ans au-dessus de 6 % hier.

Le gouverneur central Slovaque, Josef Makuch, n’aidait pas l’Euro à se reprendre en déclarant qu’il y avait de la place pour une baisse du taux directeur.

Mais notons que la Grèce, et c’est assez rare pour le noter, a stopper la baisse en annonçant que son plan d’économie de 11,5 milliards serait fin prêt pour dimanche. La question est, un plan d’économie sur deux ou 4 ans?…

Les chiffres des flux nets de capitaux étaient bons aux États-Unis en milieu d’après-midi, forçant la paire à consolider en-dessous de 1,3070 Dollar.

Notons enfin que Jean-Claude Juncker s’est placé dans le camp de l’Allemagne concernant la supervision bancaire en estimant qu’il était difficile d’imaginer une supervision de 6000 établissements financiers. Les divergences d’opinion au sein de la Zone Euro à propos de l’Union bancaire semblent également peser sur l’Euro depuis le dernier sommet de l’Eurogroupe.

D’un point de vue graphique, nous nous dirigeons vers les 1,30, prochain support potentiel.

  • Graphique horaire

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés