Forex – EUR/USD: L’euro poursuit la chute initiée hier après le classement de la Grèce en défaut sélectif par S&P

(ProfesseurForex.com) – La paire EUR/USD reste sous pression ce matin, après avoir déjà perdu beaucoup de terrain hier.

Après s’être stabilisée sur les 1,3060 hier en fin d’après-midi, au terme d’une journée de baisse consécutive à un sommet matinal sur les 1,3125, la devise a en effet repris sa chute au cours de la nuit, pour venir taper sur les 1,3045.

Rappelons que la devise avait souffert hier d’un regain d’inquiétude au sujet de l’Espagne, avec une émission obligataire en apparence satisfaisante, mais teintée de bémols qui ont été relevés par le marché. Les ventes au détail en forte baisse de la zone euro avaient également pesé sur la devise, de même que des rumeurs selon lesquelles l’Espagne souhaiterais poser des conditions inacceptables pour « accepter de demander une aide »…

Cette nuit, c’est principalement la dégradation de la note de la Grèce par S&P intervenue hier soir qui a pesé sur la devise. L’agence a en effet classé la dette du pays en défaut sélectif en raison du lancement du processus de rachat des obligations grecques, qui se fera avec une décote, ce qui équivaut à une restructuration aux yeux de l’agence.

Certes, cette dégradation porte peu à conséquence, et la note du pays sera relevée une fois les rachats d’obligations terminés, mais cette annonce a agit comme une piqûre de rappel sur un dossier épineux que l’on pensait pour un temps derrière nous après les accords du dernier Eurogroupe sur les prochaines tranches d’aide à la Grèce.

A noter également que Jorg Asmussen, membre du directoire de la BCE affirmait hier soir qu’il était désormais impossible de formaliser le cadre de la supervision bancaire avant la fin de l’année, alors que c’était un objectif qui avait été fixé par les dirigeants de la zone euro, ce qui a également pesé sur la monnaie unique en séance asiatique sur le forex.

Ce matin, on notera que la France a publié son taux de chômage, qui atteint 10,3% au troisième trimestre, au plus haut depuis 13 ans, et en hausse par rapport aux 10,2% du trimestre précédent. Notons toutefois que ce chiffre s’est révélé moins mauvais que prévu, puisque le consensus anticipait un taux de chômage à 10,5%, ce qui n’a toutefois pas profité à la monnaie européenne.

D’un point de vue graphique, la tendance de l’euro à court terme reste donc baissière, même si la tendance de fond haussière visible depuis la mi novembre reste d’actualité. La devise a cassé hier soir le support des 1,3060, pour venir taper sur les 1,3045, et ces deux seuils seront les bornes immédiates à surveiller ce matin.

Sous les 1,3045, la devise pourrait aller tester les 1,3020, puis éventuellement les 1,3000, tandis qu’au dessus de 1,3060/65, un retour sur les 1,3080, puis 1,31 et 1,3120/25 serait envisageable.

En ce qui concerne l’actualité influente, les traders resteront attentifs au calendrier économique suivant :
11h00: PIB Zone euro
12h00: Commandes à l’industrie Allemagne
13h30: Confiance des consommateurs USA
13h45: Taux de la BCE
14h30: Conférence de presse de la BCE
14h30: Inscriptions hebdomadaires au chômage USA
15h45: Confiance des consommateurs Bloomberg USA
Actuellement, la paire euro dollar évolue autour de 1,3055 sur le marché des devises.

  • Graphique horaire

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés