Actu Forex – Etats-Unis: Les Républicains passent au plan B, les négociations sur le fiscal cliff sont bloquées, l’euro recule

(ProfesseurForex.com) – Difficile de s’y retrouver lorsqu’il s’agit des négociations sur le fiscal cliff…

Alors que naissait en début de semaine l’espoir d’un accord entre Républicains et Démocrates avant la fin de l’année, depuis hier, les choses semblent s’envenimer.

En début de semaine, Barack Obama et le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, se sont longuement entretenus pour tenter de trouver un compromis.

D’après les informations de l’agence Bloomberg, Boehner aurait accepté quelques concessions en ce qui concerne l’imposition des plus riches aux Etats-Unis, tandis que Reuters croit savoir qu’il serait prêt à un alourdissement de la fiscalité pour les Américains gagnant plus d’un million de dollars par an.

Mais nous assistions hier à un revirement de situation, les Républicains considérant que les concessions de la Maison Blanche ne sont pas suffisantes.

Les Républicains commençaient donc à annoncer un « plan B » hier, ce qui n’avait pas plu au marché.

Rappelons les tenants et les aboutissants du fiscal cliff : Il s’agit en réalité d’un ensemble de mesures de hausse des dépenses et de baisses d’impôts, pour la plupart décidées sous l’aire Bush, qui arriveront à échéance à la fin de l’année.

Or, le non remplacement de ces anciennes mesures par de nouvelles entrainerait une forte chute de la croissance américaine (en raison de hausses d’impôts, couplées à des baisses de dépenses de l’Etat). Les Républicains, majoritaires au Congrès, et les Démocrates de la Maison Blanche doivent donc s’accorder sur de nouvelles mesures, les Républicains privilégiant les coupes dans les dépenses, et les Démocrates les hausses d’impôts.

Face à l’enlisement des négociations, les Républicains ont donc annoncé aujourd’hui qu’il feraient voter ce soir leur plan B (essentiellement un prolongement de mesures de baisses d’impôts), devant un Congrès qui leur est acquis, alors que le président Obama a prévenu hier qu’il ferait usage de son droit de véto si un tel plan était validé…

Le marché comprend donc bien que les bonnes volontés s’évaporent, ce qui pourrait donner lieu à une situation de blocage, menant à l’entrée à plein régime dans le fiscal cliff, avec à la clé un risque de retour en recession pour les Etats-Unis.

Sur le forex, ces inquiétudes ont annihilé l’appétit pour le risque qui dominait jusqu’en milieu d’après midi, entrainant l’euro dollar dans un brutale correction. A partir d’un sommet sur les 1,3294 suite au PIB US, la devise a en effet reculé jusqu’à 1,3214 en fin de session européenne.

Copyright (c) 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.