Actu Forex – Grande-Bretagne : Le pays pourrait perdre son AAA, mais les conséquences devraient rester limitées

(ProfesseurForex.com) – L’annonce d’une dégradation de la dette anglaise s’annonce de plus en plus probable si l’on en croit la presse financière, mais le timing reste encore incertain.

En effet, l’échéance à laquelle s’est engagé le gouvernement à stabiliser le niveau de la dette du secteur public (en pourcentage du PIB) semble reculer et ce, malgré une baisse des taux sur le tiers de la dette grâce à la Banque d’Angleterre et la récente liquidation de 20 milliards d’euros d’actifs détenus par les fonds de pension de Royal Mail.

En termes plus clairs, la dette nette augmente plus rapidement que le Trésor ne le prévoyait il y a un an de cela. Pour parler chiffres, sur la base de calcul de la zone euro, la dette publique devrait atteindre un pic à 97,4% du PIB en 2015/16 (79,9% sur base anglaise) alors que 18 mois auparavant, l’OBR (Office Budget for Responsability) prévoyait un apogée en 2014/15 à 87,2% du PIB (70,9% sur base anglaise).

Il est important ici de noter que la France a perdu son triple A avec un profil similaire, voire plus avantageux…

Dans ce contexte, le gouvernement a pris acte de la nécessité d’agir en annonçant une poursuite de la baisse des dépenses publiques et des hausses d’impôts jusqu’en 2018. Ainsi, si les agences de notation estiment crédible le gouvernement dans son action pour maintenir la dette publique nette au niveau de 80% du PIB en 2015/16, la Grande Bretagne pourrait conserver son AAA.

Rappelons que Moody’s a placé l’Angleterre en perspective négative, mais a déclaré plus importante la crédibilité à « stabiliser » la dette publique dans les quatre prochaines années que son niveau effectif.

Cette crédibilité est fortement liée à la croissance du PIB attendue qui détermine le niveau de taxes perçu par l’Etat.

Ainsi, des résultats positifs impliqueraient un AAA maintenu en toute logique. Cependant, les agences de notation ont clairement annoncé que l’Etat anglais jouait ici sa dernière carte pour conserver cette note.

L’importance de cette note peut toutefois être mise en doute. Il semblerait que cette importance soit plutôt d’ordre politique et essentiellement créée par Cameron, qui a estimé que cette note était fondamentale pour l’économie anglaise.

Or la plupart des investisseurs ne sont pas de cet avis, et arguent du fait que la perte du AAA a déjà été anticipée par les marchés avec une hausse des taux des obligations britanniques, et qu’une dégradation effective entrainerait alors une légère baisse des taux (après avoir acheté la rumeurs, le marché vendrait la nouvelle…).

Copyright (c) 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.