Actu Forex – Zone euro : Le président de la BundesBank critique vivement l’accord sur la dette grecque, et rappelle son opposition aux rachats d’obligations par la BCE

(ProfesseurForex.com) – Dans un entretien publié ce dimanche dans le journal allemand Welt Am Sonntag, le patron de la BundeBank, Jens Weidman a critiqué l’accord sur la dette grecque conclu lors de l’Eurogroupe de fin novembre, et notamment le plan de rachat de la dette grecque par Athènes.

Weidman estime en effet que le plan de rachat de dette de la Grèce sera financé par de nouveaux crédits et, pour la première fois, par des transferts de budgets nationaux. « Malheureusement les banques centrales ne seront pas épargnées », a-t-il également déclaré.

En effet, l’opération de rachat des obligations grecque (à un prix décoté) par la Grèce concernera principalement des banques locales qui sont en grande partie financées par les banques centrales, ce qui pourrait être vu comme un financement étatique direct de la par de la BCE selon lui.

Weidmann estime par ailleurs que l’on ne peut pas garantir que les mesures adoptées permettront de rendre la dette de la Grèce « soutenable ».

« Ma position est que si un nouvel allègement de la dette est nécessaire, il ne pourra être envisagé que si la Grèce mène à bien ses réformes », a-t-il déclaré à ce sujet.

« Si cela ne tenait qu’à la Bundesbank, nous n’aurions racheté aucune dette de la zone euro », poursuit-il. « Et nous ne serions pas confrontés à cette question. Mais il est clair que les banques centrales ne doivent jamais accepter de renoncer à des demandes de remboursement de dette ».

Enfin, Weidmann a également réaffirmé sa ferme opposition au programment de la BCE d’achat d’obligations de pays fortement endettés (OMT) sur le marché marché secondaire.

Copyright (c) 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.