Fiscal Cliff, H-20, Républicains et Démocrates sont toujours dans l’impasse

(ProfesseurForex.com) – Les tractations vont bon train de l’autre côté de l’Atlantique mais il semblerait fort qu’aucun accord final ne se profile avant minuit, date à laquelle les baisses d’impôts accordées sous l’ère Bush prendront fin pour l’ensemble des contribuables Américains et les coupes budgétaires entreront automatiquement en vigueur.

Le Congrès s’est réuni hier, à la veille du 31 décembre pour la première fois depuis quarante ans sans qu’aucun vote n’est lieu. Le sénat dit se réunir de nouveau aujourd’hui à partir de 12h (heure Française) mais d’après les derniers échos, les différents sont profonds concernant les coupes dans la protection sociale et le seuil de revenu requis pour échapper aux hausses d’impôt.

Le vice-président Joe Biden a été en étroite relation avec le porte parole des républicains à la chambre des représentant, Mr Boehner mais rien n’a filtré pour l’instant. Ils ont échangé propositions et contre-propositions pour essayer de mettre au point un texte de loi qui puisse être approuvé par le Sénat d’abord, et par la Chambre ensuite, mais ils se sont retrouvés une nouvelle fois dans une impasse. Chaque camp accuse l’autre d’obstruction.

Autre sujet peut être plus important, le plafond de la dette. Depuis son dernier réhaussement d’août, le plafond de la dette américaine est fixé à 16 394 milliards de dollars. Or, cette dernière atteint déjà, ce matin, 16 420 milliards de dollars lundi matin, vers 7 h 30, selon le site usdebtclock.org.

Les républicains vont probablement se servir de ce levier pour corser les négociations d’ici la fin du mois de février (début mars, véritable deadline pour le plafond de la dette grâce à quelques artifices comptables selon Geithner, le secrétaire au trésor Américain) alors que seulement certaines mesures devraient être prises aujourd’hui pour limiter les hausses d’impôt automatiques à une certaine frange de la population. En effet, la hausse prévue de 2 % des prélèvements sociaux pourrait être répercutée sur les feuilles de paie dès janvier. La fin des aides allouées à quelque 2 millions de chômeurs pourrait elle aussi prendre effet rapidement.

Les républicains, en plus de vouloir limiter les hausses d’impôt, veulent davantage de coupes budgétaires et refusent que les revenus supplémentaires générés par les impôts soient utilisés pour de nouvelles dépenses.

Rappelons que l’issue du fiscal cliff met en réalité en perspective l’endettement faramineux des U.S et que les mesures d’austérité qui seront mises en œuvre auront un impact certain sur la croissance Américaine. Il se pourrait que dans le meilleur des cas l’économie Américaine stagne en 2013. La récession est également un scénario envisagé, surtout si le fiscal cliff n’est pas modifié de manière équilibré et entre en vigueur tel que prévu.

Tout compromis avant la deadline sera bon à prendre et pourrait profiter de manière vive au Dollar mais il apparaît très probable que les protagonistes se donnent plus de temps sur les points les plus épineux. Le budget 2013 ainsi que la politique monétaire de la FED dépendent de ces négociations et il est fort probable que les marchés sanctionnent un accord à minima ou, pire encore, aucun accord du tout.

Notons tout de même que certaines institution influentes comme Goldman Sachs prévoient que les marchés commenceront à perdre patience seulement dans deux semaines. La deadline des marchés.

Copyright © 2012 Professeurforex.com. Tous droits réservés