Forex – EUR/USD: L’euro a passé la journée sous pression, mais des évènements de fin de séance lui ont permi de compenser une partie de ses pertes

(ProfesseurForex.com) – La journée fut particulièrement mouvementée pour l’euro, qui s’en tirait finalement bien, parvenant à terminer la journée sur un bilan à peu près neutre, après avoir marqué de nouveaux plus bas.

La baisse avait commencé dès ce matin, avec la révision en baisse des perspectives de croissance allemandes de la BundesBank. La banque centrale allemande a en effet abaissé ce matin sa prévision de croissance 2013 à 0,4%, contre 1,6% précédemment, ce qui avait donné le « la » de la journée, en permettant à l’euro de casser les 1,2950.

La chute de 2,6% de la production industrielle allemande avait également ajouté de la pression sur l’euro, alors que le consensus anticipait uns stabilisation de l’indicateur.

Après cette première phase de baisse, l’euro trouvait du soutien dans la zone des 1,2920, seuil qui a cassé à son tour suite aux statistiques de l’après-midi.

La rapport mensuel sur le chômage américain a en effet mis en valeur le dollar, avec 146.000 créations d’emplois au mois de novembre, contre 85.000 anticipé, donnant lieu à un taux de chômage qui passe de 7,9% à 7,7%, au plus bas depuis 4 ans.

Suite à cette nouvelle, l’euro dollar affichait donc une nouvelle baisse sur le forex, jusqu’à aller taper les 1,2876, au plus bas depuis le 23 novembre.

Mais la monnaie unique parvenait ensuite à sauver les meubles, et à regagner pas mal de terrain, sous l’influence de plusieurs facteurs.

Premièrement le seuil des 1,2885, correspondant au creux significatif du 28 novembre (lorsque la devise avait terminé une correction avant de d’accélérer sa hausse) a joué le rôle de support majeur.

Ensuite, le weekend arrivant, les traders ont sans doute souhaité sécuriser les bénéfices enregistrés sur la baisse de l’euro de ces trois derniers jours, générant ainsi des achats de débouclage, mécaniquement haussiers pour l’euro.

Des rumeurs ont également soutenu assez nettement la devise. En effet, selon les rumeurs de marché, ce seraient Mario Draghi, Jens Weidman, Jorg Asmussen et Benoit Coeure qui se seraient opposés à une baisse du taux directeur à 0,5%. Or, ce sont sans doute les 4 membres les plus influents de la Banque Centrale, et leur opposition conjointe à une baisse du taux directeur rend cette perspective moins probable qu’elle ne l’était hier.

Rappelons que le marché avait commencé à spéculer sur une baisse du taux directeur suite aux commentaires de Mario Draghi hier, qui avait révélé que la décision de maintenir le taux directeur à 0,75% n’avait pas été prise à l’unanimité, et que certains membres décisionnaires de la BCE avaient plaidé pour une baisse, ce qui avait fortement impacté l’euro à la baisse.

D’un point de vue graphique, le rebond de fin d’après-midi ne remet pas en cause la tendance baissière de court terme, bien que la baisse du jour ait été annulée. Par ailleurs, le seuil des 1,2950 jusque auquel la devise est remontée semble tenir rôle de résistance, après l’avoir soutenue. Ave plus de recul, le potentiel baissier est également bien présent, et si la devise parvient à casser nettement des 1,2885 la semaine prochaine, les seuils des 1,2840, 1,2820 et 1,2800 seraient en ligne de mire.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,2940 sur le marché des devises.

  • Graphique horaire

Copyright (c) 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.