Forex – EUR/USD : L’euro chute lourdement suite à une conférence de presse de la BCE riche en nouvelles négatives, pour une perte journalière de plus de 100 pips

(ProfesseurForex.com) – La paire EUR/USD affichait une très forte chute aujourd’hui, marquant des plus bas sur les 1,2960 cet après-midi, contre 1,3050 en début de séance européenne, et 1,3085 aux plus hauts du jour.

La journée avait commencé sous le signe de la baisse, le marché continuant de digérer la dégradation de la Grèce par S&P, qui a annoncé hier soir le classement du pays en « défaut sélectif », à un cran de la faillite pure et simple.

La devise avait ensuite regagné du terrain, marquant un plus haut journalier à 1,3085, notamment en raison de commandes à l’industrie allemande largement supérieures aux attentes, en hausse de 3,6% sur le mois d’octobre, contre +0,9% anticipé.

Mais le seuil des 1,3085 a fait obstacle a une plus forte hausse, et la devise oscillait ensuite entre ce seuil et les 1,3055 dans l’attente de l’événement majeur de la journée : La conférence de presse mensuelle de la BCE.

Celle-ci a en effet été l’occasion de plusieurs informations fortement négatives pour la monnaie européenne.

La Banque Central a en effet annoncé un abaissement de ses prévisions de croissance pour l’année prochaine, passant d’une fourchette de -0,4% à +1,4% à une fourchette de -0,9% à -0,3%.

Mario Draghi a également révélé que la décision de maintenir le taux directeur à 0,75% n’avait pas été unanime, ce qui signifie que des membres de la BCE ont fait pression pour une baisse du taux à 0,5%, ouvrant ainsi la voie aux spéculations sur une baisse du taux directeur dans les prochains mois.

Or, la baisse du taux directeur est un facteur baissier pour la monnaie européenne, ce qui n’a pas manqué d’être intégré aux cours cet après-midi.

Par ailleurs, la BCE a annoncé que la possibilité d’un taux de dépôt négatif avait été discutée, ce qui constituerait un autre facteur baissier pour la monnaie européenne.

Enfin, Mario Draghi a précisé qu’aucun objectif de spread avec les taux allemand ne sera mis en place si la BCE vient en aide à un pays via le programme OMT de rachat d’obligation. Le patron de la BCE n’a pas fait référence à un pays en particulier, mais tout le monde a mis ces déclaration en perspectives avec les déclarations espagnoles d’hier…

Rappelons en effet que des officiels espagnols avaient déclaré hier que l’Espagne était prête à faire une demande d’aide si la BCE lui fournissait des garanties sur ses taux en cas de demande d’aide. En d’autres termes, l’Espagne voudrait que la BCE s’engage à maintenir les taux espagnols (en achetant de la dette espagnole) sous un certain seuil si le pays se résout à demander de l’aide, ce qui est inenvisageable, comme l’a confirmé Mario Draghi aujourd’hui.

Face à ces déclarations toutes baissières pour l’euro, la monnaie unique n’a pas manqué de réagir, chutant de plus de 100 pips, avec un creux journalier sur les 1,2960. La tendance de court terme, qiu s’orientait déjà à la baisse hier, devient donc clairement négative. Même la tendance de long terme commence à être remise en cause face à la chute d’aujourd’hui.

En effet, on constate sur le graphique horaire qu’un scénario baissier en double top commence à se concrétiser (avec les sommets du 17/10 et du 06/12). Les prochains jours seront décisifs, mais l’évolution de l’euro dollar ces deux derniers jours penche clairement sur un retournement baissier à moyen terme.

En ce qui concerne les seuils importants à court terme, on gardera un œil sur les supports des 1,2950, 1,2920 et 1,2885. à la hausse, le premier obstacle se situera sur le seuil psychologique des 1,30 perdu aujourd’hui.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,2970 sur le forex.

  • Graphique horaire

Copyright (c) 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.