Forex – EUR/USD : L’euro semble s’essouffler après avoir gagné plus de 200 pips depuis le début de la semaine

(ProfesseurForex.com) – Après avoir pointé sur les 1,3099 en fin de matinée, échouant de peu à aller tester le seuil psychologique des 1,31, la monnaie européenne commençait à faiblir à la mi-journée, rejoignant la zone des 1,3050.

La devise avait profité ces derniers jours d’un enchainement de nouvelles haussières, avec la fin de l’opération de rachat de la dette grecque et des commentaires positifs sur le versement de la prochaine tranche d’aide, avec des avancées sur le projet d’Union Bancaire, et avec les annonces pénalisantes pour le dollar de la Fed d’hier soir.

Sans rentrer dans les détails, on rappellera que la Réserve Fédérale a annoncé passer le QE3 de 40 à 85 milliards de dollars de rachats d’actifs mensuels, tout en se fixant des objectifs (taux de chômage sous les 6,5%) pour commencer à relever les taux, objectifs qui laissaient entendre que les taux resteraient au plus bas pendant encore plus longtemps que prévu aux Etats-Unis.

Mais ces annonces avaient été anticipées, et la réaction du marché est restée somme toute limitée hier soir, au regard de l’importance des annonces de la Fed.

Ce matin, l’Eurogroupe annonçait un accord historique sur la supervision des banques par la BCE, mais là aussi, la réaction de marché restait limitée, puisque cet accord avait été assez largement anticipé.

Enfin, l’Eurogroupe a annoncé à la mi journée son aval définitif pour le versement de la prochaine tranche d’aide à la Grèce, une information qui a laissé de marbre les investisseurs qui l’avaient déjà totalement intégrée aux cours.

Dans ce contexte, les traders forex se trouvaient face à un manque de justifications pour pousser l’euro vers une nouvelle journée de hausse aujourd’hui, ce qui les a incité à se concentrer sur les nouvelles baissières.

A ce propos, on notera que certaines déclarations de la chancelière allemande Angela Merkel ont semblé peser sur l’euro. Elle a en effet estimé que le chemin serait encore difficile pour la stabilisation de l’euro, rappelant par ailleurs l’opposition catégorique de l’Allemagne à toute forme de dette commune dans la zone euro (euro obligations).

A noter également que le taux de chômage de la Grèce au troisième trimestre a atteint les 24,8% selon les chiffres publiés aujourd’hui, en nette hausse par rapport au taux de 23,6% du second trimestre, ce qui a sans doute joué un rôle dans l’accès de faiblesse de l’euro.

Dans ce contexte, la paire EUR/USD a donc reculé, marquant un creux journalier sur les 1,3041, et semble pour l’instant se stabiliser dans la zone des 1,3050.

Cet après-midi, des statistiques américaines seront attendues, avec principalement les ventes au détail mensuelles, à 14h30. On surveillera également les inscriptions hebdomadaires au chômage, à 14h30 également.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,3050 sur le marché des devises.

  • Graphique 15M

Copyright (c) 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.