Forex – EUR/USD : L’euro teste les 1,33, mais ne parvient pas à franchir ce seuil, d’autant plus que le fiscal cliff inquiète de nouveau

(ProfesseurForex.com) – Une fois de plus, l’euro dollar progressait fortement aujourd’hui, jusqu’à venir tester le seuil psychologique des 1,33.

Rappelons que la devise a toutefois démarré la journée sur une note baissière, notamment en raison de la dégradation des perspectives de croissance des Pays-Bas.

L’optimisme reprenait toutefois le dessus ensuite, aidé par un indice IFO du climat des affaires allemand supérieur aux attentes, et par des commandes à l’industrie bien meilleures que prévues en Italie et en Espagne.

L’indice IFO est en effet remonté à 102,4 points au mois de décembre, contre 102 points anticipé, tandis que les commandes à l’industrie italienne restaient stable, contre une baisse de 2,3% attendues, et que celles de l’Espagne bondissaient de 5,5%, en net décalage par rapport à des prévisions à -3,5%.

Des commentaires de l’agence Fitch, qui s’attaquait aux Etats-Unis, ont également mis en valeur la monnaie unique, Fitch ayant déclaré que le pays perdrait son AAA si rien n’est fait pour éviter le fiscal cliff.

La hausse de l’euro était également favorisée par la bonne tenue des marchés boursiers, ainsi que par la baisse des taux obligataires dans la zone euro, avec une nette détente sur les taux grecs (suite à la hausse de 6 crans de sa note par S&P hier soir), et avec des taux à 10 ans italiens au plus bas depuis deux ans.

Dans ce contexte, la monnaie européenne est venu tester le seuil des 1,33 par deux fois, franchissant la résistance des 1,3285 qui correspondait aux sommets du mois d’avril.

Cependant, la barrière des 1,33 a bien tenu, d’autant plus que l’enlisement des négociations sur le fiscal cliff venait peser sur l’optimisme en fin d’après-midi, après que l’espoir de voir un accord naître avant la fin de l’année ait boosté l’euro hier.

Les Républicains ont en effet annoncé passer au « plan B », qui consiste à présenter de leur côté des mesures non négociées avec les Démocrates, pour éviter le fiscal cliff, ce à quoi la Maison Blanche répondait que le président Obama y opposerait son véto… Le ton semble donc monter, ce qui ne va pas aider à trouver un accord, d’autant plus qu’Obama s’envole vendredi pour Hawai…

Toutefois, le retrait de l’euro restait limité et contenu par la zone de support des 1,3255, et la tendance haussière semble pour l’instant sauve.

Si on résume les seuils importants à surveiller, on trouvera des résistances sur les 1,3285 et 1,33, et des supports sur les 1,3255, 1,3230 et 1,32.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,3260.

Graphique horaire


Copyright (c) 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.