L’agenda DailyFX de la semaine

(DailFX.fr) - C’est sous les signes d’une forte indécision que cette semaine s’est ouverte, de nombreux dossiers se devant d’être clarifiés. Outre le dossier européen que nous traînerons certainement encore un moment, celui du Fiscal Cliff aux USA, autant d’inconnues qui expliquent la frilosité des opérateurs et l’hésitation ambiante. L’agenda laisse envisager la fin de semaine comme moment le plus propice à un basculement des équilibres en place. Les statistiques suivies d’un astérisque* feront l’objet d’une session de trading en live.

Mercredi 5 Décembre à 01h30 : PIB trimestriel et annuel en Australie

Ceux qui étudieront cette statistique devront faire preuve de finesse et de patience, deux chiffres se devant d’être analysés de concert alors qu’ils ne sont pas attendus dans le même sens. La croissance en termes trimestriels est attendue en stagnation à 0.6%, fait invitant à un statut quo sur le dollar australien ; le chiffre annuel quant à lui est attendu en repli de 3.7% à 3.1%, facteur potentiellement baissier pour l’aussie. A cela s’ajoutera le sentiment de risque qui amplifiera ou réduira les mouvements induits par le chiffre final.

Mercredi 5 Décembre à 10h00 : Indices PMI Secteur des services en Zone Euro et en Allemagne

Il est probable que ces statistiques ne créent pas de mouvements majeurs sur les marchés, ce d’autant plus qu’il s’agit de chiffre finaux, et qu’ils sont attendus en stagnation.

Mercredi 5 Décembre à 10h30 : Indice PMI du secteur des services au Royaume-Uni

Cet indice est moins important que l’indice PMI du secteur manufacturier mais pourrait créer ne serait-ce qu’à court terme des mouvements, ce d’autant plus que la matinée est légère en termes de fondamentaux. Attendu en légère progression de 50.6 à 51.1, il pourrait engendrer une tenue des supports sur la Livre Sterling.

Mercredi 5 Décembre à 11h00 : Ventes de détail en Zone Euro

Cet agrégat aura plus de potentiel en termes de réactions sur les marchés que la précédente sur la Zone Euro. Attendues en amélioration en termes mensuels de -0.2% à 0.1%, les ventes de détail s’inscriraient en stagnation en termes annuels à -0.8%. Le maintien en territoire négatif malgré une légère amélioration mensuelle laisse peu d’espoir quant à une réaction fortement positive de la monnaie unique.

Mercredi 5 Décembre à 14h15 : Enquête ADP aux USA

Ce chiffre répertorie les créations ou destructions d’emplois du secteur privé et sert généralement de moyen de spéculation sur le NFP publié le vendredi suivant. Le consensus plaide pour 125.000 créations d’emplois au cours du mois de novembre, performance qui bien que positive se révèle inférieure au précédent de 158K. On pourrait y voir une réaction en V, en ce sens que la dégradation par rapport au précédent entrainerait un échec sous résistance des actifs risqués, pour ensuite avoir une réaction positive sur support partant du fait que le chiffre reste positif. Ce scénario sera bien sûr fonction de la présence ou non d’aversion ou appétit pour le risque.

Mercredi 5 Décembre à 16h00 : Commandes d’usines aux USA

Les actifs risqués réagiraient à la baisse à l’issue de cette annonce, étant donné le consensus des analystes ; les commandes d’usines sont attendues en neutralité à 0%, mais en dégradation par rapport au précédent de 4.8%. Pour rappel, c’est une statistique mineure comparé à la précédente.

Mercredi 5 Décembre à 16h00 : ISM secteur non-manufacturier aux USA

Ce chiffre est attendu à 53.7, performance qui serait en dégradation par rapport au précédent qui s’était affiché à 54.2. Il est attendu que les indices y réagissent à la baisse, baisse dont l’ampleur dépendra de la direction du sentiment ambiant.

Mercredi 5 Décembre à 21h00 : Décision de taux en Nouvelle-Zélande

Les taux néo-zélandais sont attendus en maintien à 2.50%, laissant ainsi penser que la paire évoluera dans une sorte de statu quo au gré du sentiment de risque à la suite de cette annonce.

Jeudi 6 Décembre à 01h30 :Changement Emploi et Taux de chômage en Australie

Après la création de 10.7K emplois au cours du mois d’octobre, les créations d’emplois en Australie auraient ralenti, le marché de l’emploi n’ayant créé aucun emploi selon le consensus, menant ainsi à une hausse du taux de 5.4% à 5.45%. Le dollar australien réagirait à la baisse à l’issue de cette annonce.

Jeudi 6 Décembre à 07h45 : Taux de chômage en Suisse

Le taux de chômage helvète est attendu en hausse de 2.9% à 3.1%, fait qui verrait une réaction négative du franc suisse notamment par rapport à son homologue américain, surtout si l’aversion au risque venait à dominer sur le marché.

Jeudi 6 Décembre à 11h00 : PIB Zone Euro

Il n’est pas exclu que cette annonce conduise à un non évènement, en raison d’un maintien des chiffres par rapport au précédent et d’une intégration dans les cours de l’euro de ce type de fondamentaux ; de plus, la décision de taux de la BCE intervenant après le discours de Mario Draghi, les opérateurs cèderaient à l’attentisme. Le PIB trimestriel est ainsi attendu en territoire négatif à -0.1%, pour un chiffre annuel maintenu à -0.6%, facteurs baissiers pour la monnaie unique, si elle devait y répondre.

Jeudi 6 Décembre à 12h00 : Commandes d’usines en Allemagne

Comme pour la publication précédente, le scénario d’un statu quo sera gardé en mémoire par les traders comme possible effet ; si l’euro devait répondre à cette annonce, ce serait évidemment à la baisse, les commandes d’usines inscrivant une dégradation annuelle de -4.7% à -5.6%.

Jeudi 6 Décembre à 13h00 : Décision de taux de la Banque d’Angleterre

Le dilemme anglais continue au sujet de la politique monétaire ; le dernier procès verbal du MPC avait mis en avant un recul des votes en faveur d’une augmentation du programme quantitatif, option jusque-là sur le plateau. Le marché table sur un maintien de la politique monétaire actuelle avec des taux à 0.50% et un programme quantitatif arrêté à 375 milliards, laissant ainsi la Livre évoluer au gré du sentiment de marché. Le statu quo sera d’autant plus privilégié pour cette décision de taux, par le fait que le nouveau Gouverneur de la BoE qui a les faveurs des opérateurs (Mark Carney, apprécié pour sa gestion de la politique monétaire canadienne) prendra ses fonctions en juillet.

Jeudi 6 Décembre à 13h45 et 14h30 : Décision de taux de la BCE et Conférence de presse de Draghi

A chaque décision de taux en Zone Euro, il faut revenir sur les derniers évènements intervenus sur le plan économique dans la Zone et jauger en quoi ces nouveaux facteurs influenceraient la politique monétaire ou les commentaires des officiels ; le cas grec s’est plus ou moins résolu à court terme, l’Espagne n’a toujours pas demandé de l’aide, bref le paysage fondamental est plus ou moins le même depuis la dernière réunion du conseil des Gouverneurs qui pourrait être un non évènement. La question du niveau des taux ne sera pas sujette à caution et il est probable que le Gouverneur use de nouveau sa rhétorique en faveur d’une BCE prête à agir s’il le fallait, laissant ainsi le sentiment de risque diriger les échanges sur la monnaie unique.

Jeudi 6 Décembre à 14h30 : Chiffres Hebdomadaires Chômage aux USA

La concomitance entre cette publication et la conférence de presse de Mario Draghi, laisse envisager un mutisme des cours en réaction. Le consensus plaide pour des revendications de chômage en baisse par rapport au précédent, le consensus affichant 380K pour une lecture précédente à 393K, chiffre synonyme théoriquement, de réactions positives des actifs risqués. Si les commentaires de Draghi venaient à ne pas ravir le marché, cela dit, cette statistique serait occultée au profit d’une aversion au risque qui ravirait les actifs refuge.

Vendredi 7 Décembre à 10h30 : Productions industrielle et manufacturière au Royaume-Uni

Ces deux annonces étant simultanées, la prudence est de mise le temps que le marché privilégie l’une ou l’autre des annonces ; c’est en général la production manufacturière qui a un poids supérieur ; celle-ci est attendue en dégradation en termes mensuelle de 0.1% à -0.2%, le chiffre annuel enregistrant une progression de -1% à -0.2% ; nous restons en territoire négatif à la fois en termes mensuels et annuels, facteur face auquel la Livre réagirait potentiellement à la baisse. La performance du secteur industriel quant à elle affiche une amélioration mensuelle de -1.7% à 0.9% pour une lecture annuelle passant de -2.6% à -0.6%. Si les deux chiffres font l’objet d’améliorations, invitant ainsi à des gains de la Livre Sterling, le maintien en territoire négatif des performances annuelles est un facteur qui pourrait peser sur la paire, entrainant des mèches basses sur la paire GBPUSD.

Vendredi 7 Décembre à 12h00 : Production Industrielle en Allemagne

Lors du mois de novembre, ce chiffre avait inscrit une performance baissière, confirmant le ralentissement du moteur économique de la Zone Euro et l’euro s’en était retrouvé déprécié. Pour ce mois, les activités du secteur industriel sont attendues en légère reprise, la lecture mensuelle s’imprimant à -0.4% pour un précédent de -1.8% ; malgré cette légère amélioration, la performance annuelle reste en territoire négatif et se dégraderait même avec un consensus à -1.5% pour un précédent de -1.2%. Tenant compte du facteur « prises de bénéfices » du vendredi et de cette prévision, adossés au NFP qui sera publié plus tard dans la séance, une certaine frilosité des opérateurs pourrait se mettre en place, entrainant ainsi un abandon des supports sur la monnaie unique.

Vendredi 7 Décembre à 14h30 : Changement Net emploi au Canada

Il est toujours complexe de trader les chiffres canadiens du chômage dans la mesure où ils sont publiés en même temps que ceux des Etats Unis. Il est attendu 4500 créations d’emplois contre un précédent à 1800, pour un taux de chômage qui stagnerait à 7.4% performance en faveur de gains pour le dollar canadien. Les gains induits par ce chiffre seront amplifiés si le NFP venait à entrainer un regain d’appétit pour le risque. Dans le cas d’un NFP décevant et d’une aversion au risque qui en émanerait, la paire USDCAD pourrait rapidement effacer les pertes issues du chiffre canadien.

Vendredi 7 Décembre à 14h30 : Non Farm Payroll aux USA*

Les créations d’emplois aux USA sont attendues en baisse par rapport au précédent (dans le sillage de l’enquête ADP) avec un consensus de 91K pour un précédent de 171K. Le taux de chômage se trouverait maintenu à 7.9%. Les actifs risqués réagiraient potentiellement à la baisse de par la réduction des embauches, la reprise sur les supports étant fonction du niveau d’appétit pour le risque.

Vendredi 7 Décembre à 15h55 : Confiance des consommateurs selon l’Université du Michigan

Statistique mineure à la suite du NFP, elle jouera un rôle à court terme ; le consensus laisse envisager une neutralité, les estimations s’affichant à 82.1 contre un précédent à 82.7. C’est le sentiment de risque qui sera la clé ici, en ce sens que si le NFP donnait lieu à une aversion pour le risque, l’interprétation neutre dérivera vers un scénario pessimiste en faveur des actifs refuge.

Par Nadia Compaoré, Analyste de Marché pour DailyFX.fr

Pour me contacter, écrivez à : ncompaore@fxcm.fr

Suivez-moi sur Twitter : http://Twitter.com/NadiaCompaore