L’Eurogroupe se réunit de nouveau pour faire le point sur les rachats d’obligations Grecques

(ProfesseurForex.com) – Un nouvel Eurogroupe aura lieu aujourd’hui afin de faire le point sur la situation en Grèce au niveau du rachat d’obligations que le gouvernement Grec est actuellement en train de mener.

Après avoir jaugé les banques (qui sont contre un rachat de dette) l’Eurogroupe va devoir décider des modalités des rachats. Les banques sont évidemment assez réticentes car tant qu’elles garderont les obligations Grecques, elle ne subiront pas de perte (les obligations ont perdu les deux-tiers de leur valeur depuis le début de la crise sur les marchés secondaires).

Le plan initial consiste à racheter ces anciennes obligations (40 milliards selon les souhaits de l’Eurogroupe) en utilisant seulement un peu plus de 10 milliards qui seront prêtés par le FESF. Il s’agit donc d’une restructuration pure et simple et il n’est pas sûr que les banquiers Grecs aient un sens du patriotisme aussi poussé que le gouvernement.

L’opération doit normalement permettre de réduire la dette de plus de 20 milliards d’Euros, soit 11 % du PIB. La décote devrait être supérieure à 60 %…

Selon ce qui a été convenu le 27 novembre, le prix proposé par Athènes n’excédera pas le cours de clôture du 23 novembre. En raison de la diversité des échéances, ce prix indicatif varie de 25,15 à 34,41 centimes par euro de valeur nominale.

« Je suis confiant que l’opération marchera comme prévu », dit un responsable européen. « Il y a clairement le sentiment que le système financier grec dans son ensemble y participera. »

Le programme de rachat devra être terminé le 12 décembre afin que le FMI et l’Eurogroupe puissent faire le point le lendemain.

A cette date, les créanciers internationaux feront aussi le point sur les autres mesures du plan de réduction de la dette convenu le 27 novembre.

Parmi celles-ci figurent la diminution des taux d’intérêt des prêts bilatéraux à la Grèce, l’allongement des maturités, le report de paiements d’intérêts et le reversement à Athènes des profits réalisés par la Banque centrale européenne sur son portefeuille d’obligations grecques achetée sous l’égide du programme SMP lancé par Jean-Claude Trichet.

Visitez cet article pour plus de détails

Chypre sera également au menu car un plan d’aide est en discussion depuis plusieurs mois après que la Russie ait proposé son aide à la petite île de 500 000 habitants… D’après les document de travail que s’est procuré Reuters, 10 milliards seront nécessaires mais un audit et toujours en cours pour déterminer le montant exact.

7,5 milliards supplémentaires devraient être débloqués pour permettre au pays de couvrir ses besoins de financement.

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés