USA : Fiscal Cliff J-15

(ProfesseurForex.com) – Nous avons assisté au premier pas dans la tentative des États-Unis de réduire la voilure de son endettement colossal qui fera vite oublier les problèmes Grecs d’ici peu…

Le déficit budgétaire annuel Américain tourne autour des 1000 milliards depuis plusieurs années avec notamment un budget de la défense qui pèse lourd dans la balance. Des coupes budgétaires et des hausses d’impôt sont donc prévues de longue date et doivent entrer en vigueur dans 15 jours. C’est donc l’occasion pour les Etats-Unis de prendre de bonne résolutions qui n’obligeraient pas la FED à augmenter de nouveau son quantitative easing.

Mais nous disions, les républicains ont rendus public leurs première offre, axée sur l’augmentation des impôts. Boehner, représentant des républicains, a proposé d’augmenter les taxes pour la tranche de la population gagnant plus de 1 million de Dollars annuels. Cela représenterait 1000 milliards sur 10 ans… Mais nous sommes loin du seuil de 250 000 Dollars voulu par Barak Obama.

Concernant les coupes budgétaires, les républicains seraient plus enclins à taper dans Medicare et Medicaid, ou autrement dit, Obamacare, mis en place pour financer la sécurité sociale des pauvres et des retraités.

Il semblerait bien que cette proposition faite vendredi par les républicains ait reçu une fin de non recevoir du côté de la maison blanche, Obama ayant eu tout le loisir ce weekend d’étudier l’offre. Et à en croire l’imminence de l’échéance (premier janvier) pour des questions si grave, cela ne laisse pas entrevoir d’un accord sur ce « fiscal cliff » de si tôt…

Mais notons qu’une concession aurait été offerte de la part des républicains de ne pas éterniser les tractations autour du plafonds de la dette qui va de nouveau être atteint avant la fin de l’année… (1000 Milliards par an, forcément…) Rappelons que les atermoiements entre républicains et démocrates dernièrement se sont soldés par la dégradation des Etats-Unis par l’agence de notation S&P. Moody’s a également invité les politiques à résoudre le problème de la dette via le fiscal Cliff sans quoi une dégradation commencerait à être sérieusement envisageable (perspective négative). Le budget Américain pour 2013 dépend du fiscal cliff et cela ferait désordre de commencer l’année sans aucune perspective…

Certains soutiennent néanmoins qu’il s’agissait d’un changement fondamental dans la façon dont les deux protagonistes vont négocier et que les lignes se sont pas si figées que ça. Mais comme nous l’avons dit, les divergences des deux partis sont toujours grandes.

Mais n’oublions pas que le décalage horaire et que les marchés sont peut être attentiste dans l’espoir de voir Barak Obama répondre aux Républicains si ce n’est déjà fait, ce lundi 17 décembre.

Enfin, finissons par rappeler que grâce au statut de monnaie internationale dont jouit le Dollar depuis les derniers accords de Breton Wood, les Etats-Unis s’endettent allègrement, s’accaparant la moitié de l’épargne mondiale sur les marchés de la dette tout en effaçant partiellement cette dernière via les QE. L’endettement grossit néanmoins de manière préoccupante et le fiscal Cliff, même si géré correctement et de manière équilibré (pour tenter d’atténuer l’effet de l’austérité sur la croissance) l’endettement devrait rester imposant.

Barak Obama est apparemment décidé à augmenter drastiquement les impôts pour redresser la barre mais il ne dispose pas de la majorité nécessaire au Congrès (Sénat).

Copyright © 2012 Professeurforex.com. Tous droits réservés