Forex – EUR/USD : La paire revient au contact des 1,33 après une journée mouvementée sur le forex

(ProfesseurForex.com) – Le marché des changes, et, plus particulièrement la paire EUR/USD, a été mouvementé aujourd’hui grâce à de nombreuses statistiques ainsi que certaines rumeurs…

Ce matin le déficit budgétaire Espagnol, allié à la rumeur de démission de Jens Weidmann (président de la Bundesbank), a déclenché un vent baissier alors que l’Euro était bien orienté à la hausse en raison du rallye haussier du Yen face au Dollar (suite à la réunion de politique monétaire de la BoJ).

L’Espagne a donc déçu les opérateurs de marché en affichant un déficit budgétaire à hauteur de 7 % du PIB pour l’ensemble de l’année 2012 alors que son objectif était de 6,3 %. Un dérapage qui sera certainement peu apprécié au sein de l’Eurogroupe (qui a également participé à la hausse cette nuit en raison du retour sur la table des négociations des fameuses recapitalisations bancaires directe via le MES).

Une rumeur apparue sur Twitter a précipité la baisse en annonçant que Jens Weidmann avait démissionné de son poste de président de la Bundesbank. Une information très rapidement démentie par l’institution. Le mal était fait et la paire décrochait jusqu’au seuil de 1.3265.

L’optimiste refaisait néanmoins surface après l’émission obligataires à court terme très convaincante de l’Espagne. L’indice ZEW largement supérieur au consensus apportait également sa pierre à l’édifice. En effet, l’indice est remonté à un plus haut que l’on avait plus vu depuis mai 2010.

La Grèce rassurait également en publiant un déficit budgétaire en-dessous du consensus avec notamment un déficit primaire (hors service de la dette) en passe de devenir un excédent à 3 milliards près. Si tel était le cas en 2013, une nouvelle restructuration de la dette serait de nouveau d’actualité. Un restructuration ardemment voulue par le FMI.

Les traders ne souhaitaient pourtant pas aller tester le seuil des 1,34, la morosité des bourses Européennes ne laissant pas la place pour un tel scénario. La paire glissait donc de nouveau à la baisse et les mauvaises statistiques Américaines n’y changeaient rien.

En effet, l’indice manufacturier de la FED de Richmond s’est écroulé en zone de contraction, à l’instar des indices de NY et de Philadelphie plus tôt en janvier. Le recul des ventes de logements neufs était également de nature à profiter à la monnaie unique sur le marché des devises mais il n’en a rien été.

D’un point de vue graphique, la paire continue d’évoluer non loin du seuil de 1,33 Dollar sur le forex, un seuil pivot partagé avec la moyenne mobile à cent jours à quelques pips près. Les déclaration post Eurogroupe pourraient influencer la paire ce soir et n’oublions pas le discours de Mario Draghi à 19h à la chambre de commerce de Francfort.

  • Graphique horaire

Copyright © 2013 Professeurforex.com. Tous droits réservés