Forex – EUR/USD : La paire se maintient malgré une croissance presque atone en Allemagne pour 2012

(ProfesseurForex.com) – Le retour du plafond de la dette sur le devant de la scène, à 1 mois de la deadline selon le secrétaire au trésor Américain, n’a pas permis d’enfoncer les 1,34 hier et les traders restent en embuscade.

Ni le discours de Barak Obama ni celui de Ben Bernanke n’a fait d’émules hier soir. Le président Américain s’est voulu ferme en insistant sur le fait qu’il ne négocierait pas le rehaussement du plafond de la dette.

Le timonier de la FED s’est lui voulu plus pragmatique en appelant simplement le congrès à relever ce plafond tout en soulignant qu’il n’était pas de son ressort de décider de la chose. Ben Bernanke a assuré que la FED n’était pas à court de munitions et que le FOMC avait modifié son approche quant au QE. En effet, c’est désormais le taux de chômage qui justifiera ou non un arrêt de la politique monétaire accommodante (QE, car le taux directeur devrait rester bas après l’arrêt du QE).

La stratégie de sortie du QE se précise donc depuis quelque temps et cela a sans doute empêcher les traders de shorter le Dollar en raison du plafond de la dette. Un plafond qui sera atteint à la mi février ou bien en Mars selon le secrétaire au trésor Américain Timothy Geithner.

Mais les marchés ont probablement déjà oublié ces discours et vont se focaliser aujourd’hui sur les indices d’inflation, l’empire state manufacturing de NY ainsi que les ventes a détail Américaines attendues en légère hausse de 0,2 %.

La balance commerciale de la Zone Euro est également attendue à 11h mais cette dernière est généralement sans impact sur le forex à moins que nous soyons loin du consensus qui table sur un excédent de 8,2 milliards d’Euros. Un contraste saisissant avec le déficit chronique de la balance commerciale Américaine.

Notons enfin que la déclaration de Praet a pesé sur l’Euro puisque ce dernier a avoué que l’UE et la BCE étaient en retard quant à l’implémentation de l’Union et la supervision bancaire alors que le volet juridique aurait déjà dû être bouclé.

Autre déception ce matin, le PIB Allemand non ajusté des variations saisonnières qui ressort en modeste hausse de 0,7 % d’une année sur l’autre contre 0,8 % anticipé et 3 % précédemment. La croissance ralentit fortement en Allemagne et le quatrième trimestre devrait être de mauvaise facture. Notons d’ailleurs que selon des sources proches du gouvernement, ce dernier s’apprêterait à diviser par deux ses perspectives de croissance 2013 à 0,5 %.

D’un point de vue graphique, le seuil des 1,3340 continue de faire office de support tout comme les 1,34 restent inviolés.

La paire évolue autour de 1,3355 sur le forex.

  • Graphique horaire

Copyright © 2013 Professeurforex.com. Tous droits réservés