Forex – EUR/USD : Les traders attendent le discours de Ben bernanke et restent en embuscade sous les 1,34

(ProfesseurForex.com) – La volatilité ne fut pas au rendez-vous aujourd’hui en raison du calendrier économique famélique et de l’attente du discours de Barak Obama ainsi que de Ben Bernanke dans lesquelles nous devrions avoir quelques précisions quand au plafond de la dette (debt ceiling).

La paire a donc pris le chemin de la baisse dans un premier temps, le gap étant très tentant de reboucher surtout que nous étions tout près de la forte résistance de la figure des 1,34. Les rumeurs de dégradation de Chypre ainsi que de demande d’accès au fameux LEA par les banques Chypriotes a donné du grain à moudre aux baissiers. En effet, un accès au LEA (Liquidity Emergency Assistance) serait un signe que le dossier Chypriote devient de plus en plus pressant. En effet, les banques Chypriote ont payé un lourd tribut lors de la restructuration de la dette Grecque en début d’année dernière et selon les premières estimations, il va falloir 17 milliards d’Euros pour remettre le système bancaire sur les bon rails.

Nous avions ensuite la production industrielle dans la Zone Euro à 11h, qui malgré sa mauvaise tenue (- 3.7 % y/y), a permis de créer une volatilité haussière et de retourner tester le seuil des 1,3380, sans succès.

Notons que ce qui a soutenu la paire en dépit du troisième mois d’affilée de recul de la production industrielle de la Zone Euro, ce sont les déclarations du gouverneur de la BCE, Mr Praet, qui a déclaré que la politique monétaire actuelle était « appropriée ». Sous-entendu, le taux directeur ne devrait pas être abaissé lors de la prochaine réunion du comité monétaire de la BCE.

Mais la pression se faisait de nouveau sentir lorsque nous apprenions que l’OCDE voyait une stabilisation de la croissance au sein de la Zone Euro. En d’autres termes, il n’y a pas de croissance en Europe et cela devrait demeurer encore un certain temps.

Fitch donnait également du grain à moudre aux baissier en anticipant une contraction du PIB de 0,1 % au sein de la Zone Euro en 2013. Cela n’augure pas d’un premier semestre reluisant en 2013 étant donné que la BCE et d’autres institutions tablent sur un retour de la croissance au deuxième semestre.

Les volumes diminuaient ensuite en raison de l’annonce d’une conférence de presse de la part de Barak Obama plus tard dans la journée. L’attentisme était également de rigueur en raison du premier discours de Ben Bernanke ce soir à 22h depuis les minutes du FOMC. Les deux poids lourds Américains devraient se prononcer sur le plafond de la dette et pourraient donc créer une volatilité en faveur de l’Euro.

La clôture en ordre dispersé des bourses Européennes, avec notamment l’Espagne et l’Italie dans le rouge n’a pas été d’un grand soutien à l’Euro. La hausse des taux à 10 ans Espagnol et Italien n’était pas non plus pour permettre d’aller tester les 1,34 aujourd’hui.

Les choses devraient se décanter suite aux discours de ce soir.

D’un point de vue graphique, le seuil des 1,3340 reste en soutien alors que les 1,34 reste le prochain pallier difficile à enfoncer dans notre stratégie qui reste pour l’instant plutôt haussière compte tenu du retour sur le devant de la scène dès ce soir du plafond budgétaire ainsi que du fiscal cliff (le volet coupe budgétaire)

La paire évolue actuellement autour de 1.3355 sur le forex.

  • Graphique horaire

Copyright © 2013 Professeurforex.com. Tous droits réservés