Forex – EUR/USD: L’euro franchit les 1.33 rejoint des niveaux plus vus depuis début 2012, grâce à Goldman Sachs et à la balance commerciale US

(ProfesseurForex.com) – Après avoir consolidé jusqu’en milieu d’après-midi, entre des bornes à 1,3250 et 1,3280, la paire EUR/USD a finalement affiché un nouveau rallye haussier, pour venir marquer des sommets sur les 1,3365.

Dans la mâtinée, diverses informations importantes, positives comme négatives ont été publiées, mais l’euro ne parvenait pas à s’extraire de son range.

On rappellera que la production industrielle de l’Espagne se révélait largement décevante, à -7,2% sur le mois de novembre, contre -4% anticipé par le consensus, et contre -3,1% le mois précédent, ce qui n’empêchait toutefois pas le taux à 10 ans de rester sous les 5%, après être passé sous ce seuil pour la première fois depuis mars 2010 hier.

Comme c’était déjà le cas hier, l’Italie a émis des obligations aujourd’hui, avec des taux en baisse. Rome a en effet placé 3,5 milliards d’euros d’obligations à trois ans, au taux de 1,85%, contre 2,5% pour la précédente émission similaire.

A noter aussi que le ministère de l’économie allemand a émis des commentaires peu rassurants, estimant que l’économie germanique avait faiblit au dernier trimestre 2012, sans donner de chiffres. Même scénario du côté de la Chine, un organe officiel ayant annoncé que la croissance devrait ressortir à 7,7% pour l’ensemble de l’année 2012, et devrait baisser à 7,5% pour cette année, alors que le FMI s’attend de son côté à une croissance de 8,2%.

Mais malgré ces informations matinales pour certaines très importantes, la volatilité de l’euro restait faible, et sa tendance indéfinie.

Il aura fallu attendre le milieu d’après-midi, et une note de la banque Goldman Sachs pour que les choses bougent. La banque a en effet ouvertement conseillé d’acheter de l’EUR/USD, avec un objectif à 1,37, ce qui a immédiatement eu un impact haussier sur la monnaie unique. Le mouvement généré par cette annonce a ensuite été alimenté par des déclenchement de prises de positions techniques consécutives au franchissement des 1,33 (selon les salles de marchés, beaucoup d’ordres acheteurs étaient en attente entre 1,3295 et 1,3310).

La balance commerciale américaine, qui affichait un déficit en augmentation surprise, venait ensuite continuer d’alimenter la hausse de l’euro. Le déficit commercial américain a en effet progressé à 48,7 milliards de dollars au mois de décembre, contre 42,1 milliards le mois précédent, alors que le consensus s’attendait à une diminution à 41,3 milliards.

Dans ce contexte, l’euro gagnait pas loin de 100 pips au total sur la journée, portant le bilan hebdomadaire à plus de 300 pips de gains entre le creux et le sommet de la semaine.

D’un point de vue graphique, l’euro dollar semble désormais engagé dans une phase haussière importante, qui va au delà du court terme. Désormais, il faut remonter jusqu’au début de l’année 2012 pour trouver de potentielles résistances, et les premières se trouvent sur les 1,34, et 1,3490. On attendra toutefois de voir l’évolution de l’euro dollar lundi, pour savoir si la devise conserve ses gains, avant de se risquer à miser sur une extension du mouvement.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,3350 sur le forex.

Graphique horaire


Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.