Forex – EUR/USD : L’euro termine la semaine dans le rouge, en raison de statistiques décevantes, d’ une aversion au risque généralisée, et de prises de bénéfices

(ProfesseurForex.com) – L’euro dollar affichait une séance de baisse aujourd’hui dans un premier temps en raison de statistiques décevantes, mais le sentiment générale d’aversion au risque et les prises de bénéfices de fin de semaine ont vite pris le relais pour accentuer ce mouvement baissier qui a débuté dès le début de la séance européenne.

Les excellentes statistiques chinoises publiées la nuit dernière n’auront donc eu qu’un impact haussier marginal, rapidement effacé par les statistiques de la matinée, avec notamment des commandes à l’industrie décevantes en Espagne et en Italie.

En ce qui concerne l’Espagne, les commandes à l’industrie du mois de novembre ont chuté de 4% (données annuelles), après avoir bondit de 5,3% le mois précédent. Pour l’Italie, les commandes industrielles sur la même période ont affiché un recul surprise de 0,5% (données mensuelles), alors que le consensus anticipait une hausse de 2%.

Dans ce contexte, l’euro affichait donc une première phase de déclin, stoppée par le seuil de support des 1,3330. La devise a ensuite tenté de rebondir, mais d’autres événements baissiers sont venu justifier davantage de prises de positions baissière de la part des traders.

On notera en effet que la Banque Centrale d’Italie a sensiblement abaissé ses prévisions de croissance, anticipant désormais un recul du PIB de 1% pour l’année 2013, contre -0,2% lors de ces précédentes estimations.

On pouvait également glaner quelques déclarations peu encourageantes au sujet de Chypre, un officiel du gouvernement allemand ayant notamment déclaré que la Troika allait devoir prouver que la situation du pays menace la zone euro pour qu’il obtienne un plan d’aide. Or, compte tenu de sa taille réduite, les risques de contagions sont faibles, et si l’on en croit ces propos, l’Europe pourrait donc faire une fois de plus preuve d’un manque de solidarité qui ne ferait que du mal à l’image de la zone euro aux yeux des investisseurs…

On n’oubliera pas aussi que la Grèce, après quelques semaines d’absences sur le devant de la scène, recommençait à faire parler d’elle, le FMI ayant déclaré que le pays aurait peut-être besoin de plus d’argent, ainsi que de plus de temps pour atteindre ses objectifs…

Mais au delà de la réaction directe du marché face à ces éléments peu encourageants, on pouvait constater un sentiment généralisé d’aversion au risque, et soupçonner des prises de bénéfices de fin de semaine, compte tenu de la hausse marquée que l’euro avait affiché les deux jours précédents.

On notera également que dans l’après-midi, l’indice de confiance de l’Université du Michigan est ressorti en baisse surprise pour le mois de janvier, à 71,3 points, contre 72,9 le mois précédent, alors que le consensus anticipait une remontée à 75 points.

Alors qu’hier, les statistiques américaines satisfaisantes de 14h30 avait plombé l’euro, les chiffres décevants de cet après-midi n’ont pas eu l’effet inverse, bien au contraire. On constatait en effet un nouvel accès de faiblesse de la monnaie unique suite à cette publication, entrainant un nouveau rallye baissier qui ramenait la devise nettement sous le seuil psychologique des 1,33.

L’euro se dirige donc vers une clôture hebdomadaire dans le rouge, scénario qui se profilait déjà en début de semaine avant que l’euro ne remonte et vienne de nouveau tester le seuil des 1,34, qui a finalement confirmé son rôle d’importante barrière.

D’un point de vue graphique, on peut soupçonner un large canal de consolidation 1,3250 – 1,34 visible en données horaires. En ce qui concerne les seuils importants, on pourra repérer avant la borne basse de ce canal un support à 1,3280 qui a pour l’instant stoppé la chute de l’euro. D’autres soutiens sur les 1,3230, 1,32 et 1,3185 peuvent être repérés sous la borne basse de ce canal. A la hausse, les seuils des 1,33, 1,3330-35, 1,3360-70 et la borne haute des 1,34 seront les premières résistances.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,3290 sur le forex.

Graphique horaire


Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.