Le scénario d’une récession en triple creux va-t-il forcer la BoE à ranimer la planche à billets ?

(ProfesseurForex.com) – Le Ministre des Finance George Osborne, sous une pression croissante, est contraint d’abandonner son plan initial, le pays étant au bord de retourner en récession.

Il fait en effet face à une pression contestataire exigeant de relancer la croissance au détriment des objectifs de contrôle de l’inflation. Il faut ajouter à cela les chiffres de cette semaine où on s’attend à ce que la Grande Bretagne s’engage sur la pente glissante d’un triple plongeon sans précédent de récession (ce serait la troisième en 5 ans).

Le Ernst and Young Item Club rejoint cet avis d’abandonner l’objectif d’inflation de 2 % de la part du gouvernement, obligeant la Banque Centrale d’Angleterre à adopter des mesures plus radicales afin d’extirper l’économie hors de ce creux. « La date de péremption est dépassée », a déclaré Peter Spencer (E&Y) dont les prévisions de croissance sont de 0,9 % en 2013.

« Le gouvernement pourrait se débrouiller jusqu’à l’élection avec le plan initial, mais pourrait faire bien mieux. »

Les contestataires aimeraient que le Ministre des Finances revienne sur certaines coupes dans les dépenses budgétaires. « Nous pensons que l’utilisation de stimuli immédiats de l’économie est maintenant extrêmement probable. Nous avons eu plus de deux ans de croissance nulle, où l’économie n’a pas réussi à reprendre le chemin de la croissance » a déclaré Nicola Smith du Trades Union Congress (TUC). Le réservoir de pensées Compass (politiquement orienté à gauche publiait aujourd’hui « Plan de secours », appelant à l’application de politiques incluant les investissements verts pour reconstruire l’économie.

A cela s’ajoute la météo qui n’arrange rien. Elle pourrait même accélérer l’entrée en récession du pays. Les services de transport ne pouvant être assurés en raison de la vague de froid (amener à perdurer durant un certain temps selon la BBC), les britanniques ne peuvent pas se rendre dans les magasins et restaurants. Les magasins ferment donc plus tôt.

Les travaux de construction sont également touchés, et les chaînes logistiques sont perturbées. Howard Archer, chef économiste Europe et Royaume-Uni à IHS Global Insight a déclaré que les vendeurs au détail seront particulièrement touchés, la météo ayant perturbé les heures d’ouverture des magasins.

Les routes étaient difficilement praticables samedi. La plupart des ferroviaires ont dû mettre en place des plans horaires adaptés aux circonstances.

Les compagnies aériennes n’y échappent pas. Samedi, à l’aéroport international d’Heathrow, une centaine de vols ont été annulés, créant un mécontentement marqué de la part des passagers, particulièrement à l’égard de British Airways, essuyant un sérieux revers.

Obsorne est connu pour être intéressé par l’idée d’un soit disant « objectif nominal du PIB » qui aurait pour ambition une politique à l’approche plus agressive quand l’économie est morose, même si cela se traduit par une inflation plus élevée. Le secrétaire aux affaires Vince Cable a soutenu l’idée, affirmant que la Banque Centrale d’Angleterre est le seul organisme non gouvernemental à ne pas avoir la stimulation de la croissance dans la liste de ses objectifs.

« Le débat va s’intensifier au cours des prochains mois. Il y a une possibilité acceptable que la politique monétaire devienne une plus grande priorité que la politique fiscale ». a déclaré un porte-parole du Trésor Public

Un autre haut fonctionnaire a déclaré « Cela constituera sans aucun doute l’orientation du débat. »

Mark Carney, le canadien allant prendre la direction durant l’été de la Banque Centrale d’Angleterre en tant que gouverneur, a signalé que pourrait considérer un objectif de PIB nominal. Dans un récent discours donné l’année dernière, il a également souligné d’autres approches, rejetés par l’actuel gouverneur Sir Mervyn King, telle que la soit disant « forward guidance » (engagement explicite d’un niveau de taux d’intérêt maximal, indépendamment de la marge d’erreur anticipée dans les prévisions économiques), adoptée par la Réserve Fédérale américaine.

Cette dernière a promis qu’elle continuera la politique d’assouplissement monétaire visant à soutenir l’économie, en achetant des actifs avec de la monnaie créée électroniquement (planche à billet moderne), et ce, jusqu’à ce que le taux de taux de chômage tombe sous les 6,5 %. Peter Spencer a déclaré que ce qui fera la différence sera aussi bien l’objectif de la Fed que sa détermination pour l’atteindre.

Se dirige-t-on vers un nouveau round de QE en Angleterre ? La récente baisse de la Livre laisse penser qu’un réactivation du Quantitative Esasing (planche à billet) que cela est une hypothèse sérieusement envisagée par les marchés.

Rappelons enfin qu’en terme de ratio QE/Bilan banque centrale, la BoE a été plus agressive que la FED…

Copyright © 2013 Professeurforex.com. Tous droits réservés