Actu Forex – Allemagne / France : Les indices PMI ne sont pas bons, l’Euro continue sa chute, 1,32 en ligne de mire

(ProfesseurForex.com) – Contre toute attente, les indices PMI Allemands ne sont pas très réjouissants au mois de février alors que nous avions observé un rebond consistant dernièrement et que l’indice de confiance des investisseurs ZEW est fortement remonté ces derniers mois.

La confiance affichée par le gouvernement Allemand quant à un rebond de l’activité au premier trimestre prend un coup derrière la tête. Soulignons tout de même que les indices, contrairement à ceux de la France, restent en Zone d’expansion (tout juste).

L’indice manufacturier s’inscrit à 50,1 contre 50,5 anticipé et 49,8 précédemment alors que l’indice PMI des services s’établit à 54,1 contre 55,5 anticipé et 55,7 précédemment.

Les économistes de chez markit ont fait ces commentaires :

« Les données préliminaires pour les indices PMI du mois de février mettent en lumière le fait que l’Allemagne reste sur la voie d’un retour de la croissance au premier trimestre 2013. En dépit du ralentissement du mois de janvier, le sondage suggère que l’Allemagne peut toujours être considéré comme un moteur de la croissance Européenne. Les économistes soulignent que les nouvelles exportations ont progressé au rythme le plus rapide depuis 2 ans et que la demande se renforce en Chine qui présagent d’une augmentation du volume de production dans les mois à venir »

En FRANCE :

Jack Kennedy, Senior Economist à Markit, commente ainsi les derniers chiffres de l’enquête PMI®

Flash Markit pour la France :

« La situation continue de se détériorer en février, dans le secteur privé français, le léger ralentissement de la contraction dans l’industrie manufacturière étant largement éclipsé par un renforcement de la baisse de l’activité dans le secteur des services. Après l’annonce récente d’une chute de -0.3 % du PIB au quatrième trimestre 2012, l’économie française pourrait, selon les dernières données PMI composites, s’orienter vers sa plus faible performance depuis le premier trimestre 2009. Le caractère généralisé du malaise économique – celui-ci touche en effet tout autant le secteur des services que l’industrie manufacturière – ne laisse guère de place à l’optimisme, un grand nombre d’indicateurs (les nouvelles affaires, les affaires en cours, l’emploi et les prix facturés) étant par ailleurs en berne. Les dernières données de l’enquête mettent en évidence le manque de confiance général quant aux perspectives d’activité future parmi les entreprises françaises. Celui-ci se traduit notamment par un freinage des dépenses et par des reports de commandes de la part des donneurs d’ordre, un engrenage dès lors difficile à enrayer. »

Source Markit France Allemagne

Copyright © 2013 Professeurforex.com. Tous droits réservés