Actu Forex – France : Benoît Coeuré (BCE) met en garde la France quant à son déficit budgétaire, 6 milliards sont a trouver pour 2013

(ProfesseurForex.com) – Benoît Cœuré, l’actuel administrateur de l’Insee mais également membre du directoire de la BCE, affirme qu’il est important que la France tienne ses objectifs de déficit structurel.

« La France doit absolument tenir son engagement de réduction de déficit structurel en 2013 », déclare Benoît Cœuré, membre français du directoire de la Banque centrale européenne (BCE) dans une interview publiée lundi par Les Echos.

« S’il y a un dépassement du déficit en 2013, il ne doit pas être vu comme une sortie de route par rapport à la trajectoire de moyen terme qui a été annoncée », dit-il.

Rappelons que le déficit structurel est le solde des finances publiques corrigé de l’impact du cycle économique.

Le gouvernement français a affirmé qu’il ne pourrait pas atteindre en 2013 la cible de déficits ramenés à 3% du PIB. Cependant il a assuré que l’objectif d’un retour à l’équilibre en 2017 tenait toujours.

En attendant, le gouvernement souhaite convaincre la Commission européenne et ses partenaires européens de reporter à 2014 le retour des déficits publics français à 3%.

Cette situation d’attente ne semble pas convenir à Benoît Coeuré. Selon lui, il serait nécessaire de prendre « très rapidement » des décisions « concrètes et significatives » pour matérialiser des engagements économiques de dépenses sensés rassurer nos partenaires européens.

« Je n’ai aucun doute, il a compris l’effort à faire à ce sujet », a assuré le responsable de la BCE.

Il juge le comportement des grands pays de la Zone-Euro comme étant « particulièrement important » pour garantir la crédibilité de leur pacte budgétaire.

« C’est pour cette raison que la réponse que le gouvernement français apportera à Bruxelles pour ramener son déficit dans les clous du traité européen sera particulièrement suivie en Europe », ajoute-t-il.

« Mon impression, c’est que les acteurs financiers attendent avant tout des gouvernements cohérents, en d’autres termes qu’ils respectent les règles qu’ils se sont eux-mêmes fixées », conclut Benoît Coeuré.

Jérôme Cahuzac, le ministre du budget, estime qu’il faut trouver « 6 milliards d’euros de recettes » supplémentaires en 2014 pour conserver « la stabilité fiscale ». « Si nous ne faisons rien de plus en matière de fiscalité, l’année prochaine, il y aurait 5 à 6 milliards d’euros d’impôts de moins », a déclaré M. Cahuzac sur Europe 1.

Copyright © 2013 Professeurforex.com. Tous droits réservés