Actu Forex – France : François Hollande revient sur l’abaissement des prévisions de croissance, et dresse un plan pour améliorer la situation

(ProfesseurForex.com) – Lors de son intervention lors du Salon de l’Agriculture, le président français François Hollande a commenté les dernières prévisions de la Commission Européenne pour la France.

Le chef de l’Etat a donc refusé de voir la dégradation des prévisions de croissance de l’UE comme une dégradation de la situation de la France, soulignant que l’ensemble des Etats européens et de la Zone Euro ont décroché et sont entrés dans des scénarii d’austérité. S’il y a eu erreur de prévision, elle est commune… Ce n’est pas la nôtre ! a en effet estimé François Hollande.

Le président s’est donc évertué à montrer que la France allait moins mal que certains de ses homologues européens. Il a également marqué sa volonté de transparence envers les Français : « La prévision de la Commission européenne, il y a 1 an, pour l’année 2013 concernant la France, c’était une croissance de 1,4%. Nous l’avions ramenée, à l’automne, à 0,8% pour 2013. La Commission européenne vient d’indiquer sa prévision : 0,1%. ».

Le Chef de l’Etat français estime cependant qu’ « Il n’y a pas eu de décrochage de la France, mais, un décrochage de l’ensemble de la Zone Euro ; la France faisant moins mal que les autres. »

François Hollande a par ailleurs estimé que la France doit continuer à se préoccuper de la relance de sa croissance. Dans cet objectif, le Président français a plaidé pour une meilleure coordination des politiques économiques européennes de manière à ne pas apporter de la récession à l’austérité.

«Il nous faut sortir des politiques d’austérité à l’échelle de l’Europe, et donc oeuvrer pour la mise en oeuvre du pacte de croissance qui a été négocié au mois de juin. » a en effet déclaré Hollande. Le Président français s’est montré impatient sur ce projet, soulignant que celui-ci « tarde à se mettre en oeuvre dans un délai rapide. Sortir l’Europe de l’austérité c’est aussi coordonner mieux nos politiques économiques, faire que les pays qui sont en excédent puissent encourager leur demande intérieure, que les pays qui sont en déficit puissent corriger leurs déséquilibres sans en rajouter dans des politiques de récession. »

En dehors de ce qui doit être fait au niveau européen, l’autre axe d’intervention de François Hollande est la relance de l’économie française, dans le cadre de laquelle le Président entend activer plusieurs leviers : « Nous devons améliorer notre compétitivité. Un des problèmes de l’économie française (…) c’est sa compétitivité » a dit le Chef de l’Etat illustrant son propos par le creusement du déficit commercial français. « Notre Commerce extérieur était équilibré, il y a 10 ans. Fin 2012, le déficit commercial est de plus de 60 Milliards d’Euros. En 10 ans, il y a eu une détérioration. Nous avons donc à rehausser le niveau de la compétitivité. »
Pour conclure, le Chef de l’Etat a réaffirmé les ambitions de croissance française qui, selon lui, seront tenues à échéance 2014 puisque la prévision de croissance, pour 2013 comme pour 2014, n’intègre pas encore les effets de l’accord de sécurisation de l’emploi. Ceci nous laisse penser, qu’au moins en 2014, nous pourrons faire mieux que ce qui est affiché a assuré François Hollande. Enfin, on soulignera que le chef de l’Etat a rappelé son engagement d’arriver à un budget en équilibre à fin de son mandat en 2017.

Copyright © 2013 Professeurforex.com. Tous droits réservés