Actu Forex – Italie : Retour sur ces élections qui débouchent sur aucune majorité claire au Sénat

(ProfesseurForex.com) – Grâce à une omniprésence dans les médias ces derniers jours, Silvio Berlusconi a remporté plus de 10 points en quelques semaines de campagne.

Le Cavaliere a réussi à atteindre son but. En effet, il à évincé Mario Monti qui était le président du Conseil sortant et il a tenu le parti centre-gauche en échec.

Alors que sa coalition de droite semblait battue hier soir à la Chambre basse, tout peut être encore envisagé pour le Sénat tant que le décompte des suffrages ne sera pas terminé. Rappelons qu’en Italie, le Sénat est appelé à contresigner l’ensemble des actes parlementaires et que nous assisterons à une situation d’impasse politique si aucune coalition n’est majoritaire.

Ce scénario, nous le devons exclusivement à la montée en puissance de Silvio Berlusconi dans les sondages, il a enchaîné les rendez-vous médiatiques jusqu’à enregistrer 10 passages télévisés en une seule journée.

Selon les économistes, l’idée choc de la campagne du Cavalière a été de redistribuer l’IMU, un impôt foncier sur la résidence principale introduit l’année dernière par le gouvernement de Mario Monti dans le cadre du plan de redressement des comptes publics.

La stratégie de campagne a été orientée principalement vers cette mesure, il semblerait que Mr Berlusconi ait fait en sorte que les gens ne parlent que de ça tout en se gardant de dire au peuple le coût exorbitant de cette manœuvre, 8 milliards d’euros sur deux ans.

Ce matin, le Cavalière s’est exprimé, il a reconnu la victoire du centre-gauche en Chambre basse et il a affirmé qu’ « il fallait rapidement réfléchir aux solutions envisageables pour la suite » en ce qui concerne le Sénat et la nomination du premier ministre.

Il a ajouté que les marchés financiers ont réagis de façon folle hier après-midi et pense qu’aujourd’hui les marchés vont se calmer (La bourse de Milan a décroché de 5 % dès l’ouverture…).

Des journalistes lui ont parlé d’une éventuelle coalition avec le parti de Mario Monti, le Cavalière a rétorqué en affirmant qu’il n’était pas intéressé.

Berlusconi a également déclaré qu’il ne voyait pas la nécessité de prévoir de nouvelles élections, ce qui a permis à l’Euro de remonter légèrement dans les premiers échanges.

Copyright © 2013 Professeurforex.com. Tous droits réservés