Forex – EUR/USD : L’Euro efface les gains glanés lors de la séance asiatique

(ProfesseurForex.com) – La paire a effacé ses gains réalisés lors de la séance asiatique après plusieurs mauvaises nouvelles concernant les pays en difficulté de la Zone Euro.

Commençons par noter que la France a de nouveau avancé que l’objectif de déficit à 3 % du PIB cette année serait « extraordinairement difficile » à atteindre. Un nouvel aveu de la part du gouvernement qui compte bien utiliser son entrée en récession certaine pour s’affranchir du pacte budgétaire. Rappelons néanmoins que Jean-Marc Ayrault a récemment déclaré que l’objectif d’un équilibre budgétaire d’ici 2017 restait intact.

Nous avions ensuite la confiance des industriels en France, qui a permis de compenser la légère baisse provoqué par les propos du ministre Français du budget puisque l’indice remonte à 90 contre 87 auparavant et remonte au niveau de septembre 2012.

Mais l’Italie a finalement renforcé l’opinion des baissiers en affichant des commandes industrielles en berne. La statistique recule de 1,8 % d’un mois sur l’autre et de 15,3 % d’une année sur l’autre…

Les déclarations du Portugal ont par la suite accentué la baisse puisque le pays, suite à la déconvenue du dernier trimestre en terme de croissance (-3,8 % y/y), s’apprête à réviser à la baisse les perspectives de croissance sur lesquelles le budget 2013 a été basé. Notons que la cour constitutionnelle doit encore validé le projet de finance et que S&P pourrait relever la perspective de la note du pays à stable en cas de validation.

Du côté Allemand, notons que la Chancelière Allemande a clairement affirmé que certains pays manipulaient leurs taux de change et que concernant le taux EUR/USD, une fourchette de fluctuation entre 1,30 et 1,40 serait « normale ». En d’autre termes, l’Allemagne ne serait pas satisfait que la paire chute en-dessous des 1,30, ce qui ravirait au contraire de nombreux pays de la Zone Euro.

Toujours du côté Allemand, soulignons les déclarations de Bombret de la Bundesbank, qui veut que l’exposition des banques à la dette des pays soit limitée par un plafond et que cela fasse partie des conditions attachées à la création de l’Union bancaire.

Mariano Rajoy, le premier ministre Espagnol, n’a pas non plus aidé l’Euro ce matin en s’exprimant de nouveau sur les cas de corruption qui mine la réputation de son parti. D’autre part, le premier ministre estime que les progrès réalisé jusqu’à présent sur le plan économique n’étaient pas suffisants. La sortie de récession reste incertaine pour la péninsule Ibérique.

Notons enfin que la chute de la Livre dans le sillage des minutes de la BoE et la corrélation existant avec la paire EUR/USD a également pesé sur la monnaie unique ce matin.

Dernière chose, l’IPC Français et Allemand a reculé de 0,5 % d’un mois sur l’autre. De bon chiffres qui donne de la marge de manœuvre à Mario Draghi pour assouplir la politique monétaire.

D’un point de vue graphique, la paire est parvenue à enfoncer l’ancienne résistance et se dirige tout droit vers un retour à l’intérieur du canal de consolidation.

La paire évolue autour de 1,3370 sur le forex.

  • Graphique horaire

Copyright © 2013 Professeurforex.com. Tous droits réservés