La BCE va-t-elle entrer dans la mêlée Italienne alors que les taux d’emprunt montent en flèche ?

(ProfesseurForex.com) – L’impasse politique évidente dans laquelle se trouve l’Italie fait resurgir le spectre d’une recrudescence de la crise de la Zone Euro avec des taux d’emprunt déjà en très forte hausse à l’ouverture.

Rappelons que l’Italie avait apparemment réussi à négocier lors d’un sommet Européen de 2012 une action conjointe de la BCE et du MES en cas de tensions violentes sur ses taux obligataires. Mario Monti, qui soutenait le rachat de dettes sur les marchés primaires et secondaires par les fonds de secours européens a obtenu gain de cause. Dans leur déclaration finale, les États de la zone euro s’engagent à utiliser le FESF et le MES « de manière flexible et efficace afin de stabiliser les marchés ».

Toute l’attention va donc désormais se tourner vers le mercredi 6 mars, pour la conférence de presse de l’Italien Mario Draghi.

En effet, si il est bien une chose sur laquelle les politiciens Italiens devraient tomber d’accord, c’est un rachat de la dette italienne par la banque centrale Européenne et le MES, un geste qui unirait davantage la Zone Euro via la dette commune (via la BCE et le programme OMT).

Cette perspective est envisageable si le marasme politique Italien demeure. En d’autre termes, si l’Humoriste Grillo ne choisit pas un camp, il sera impossible de former un gouvernement et la tension qui en résultera sur les taux Italiens devrait inciter la BCE à faire le premier pas alors que le programme OMT a été lancé depuis de nombreux mois maintenant.

Copyright © 2013 Professeurforex.com. Tous droits réservés