L’audition de Mark Carney devant le parlement Britannique est saluée par les traders forex

(ProfesseurForex.com) – Etant donné qu’il est fort possible que l’économie soit au bord d’une troisième récession (depuis le début de la crise), les arguments en faveur d’un nouveau stimulus monétaire étaient tout trouvés mais la BoE a laissé sa politique monétaire inchangée.

En effet, le PIB du Royaume-Uni s’est contracté de 0,3% au quatrième trimestre par rapport au trimestre précédent qui avait bénéficié de l’effet des JO de Londres, faisant faire à l’économie britannique un premier pas vers une nouvelle récession qui est définie par deux trimestres de contraction consécutifs.

Rappelons que lors de sa réunion de janvier, le conseil des gouverneurs de la BoE avait opté à huit voix contre une pour le maintien à 375 milliards de livres sterling (460 milliards d’euros) du montant total de son programme de rachats d’actifs (QE, Quantitative easing), suspendu depuis début novembre, après la fin de la dernière tranche annoncée en juillet.

Les neuf membres du Comité avait également décidé à l’unanimité de conserver le taux directeur à 0,50%, niveau historiquement bas auquel il est fixé depuis mars 2009.

Aujourd’hui, le Canadien Mark Carney, qui n’est autre que l’actuel gouverneur de la banque centrale du Canada, a passé son grand oral devant la commission des finances du parlement Britannique dans l’objectif de prendre la relève de l’actuel gouverneur de la BoE, Mervin King.

Mark Carnet a donc présenté sa vision de l’économie Britannique en plaidant pour un plan permettant de « préparer » la fin des mesures exceptionnelles d’assouplissement monétaire de l’institution, mais « sans ébranler » les marchés. En d’autres terme, un nouveau round de QE n’est pas exclut…

Mais mettre fin à ces mesures d’assouplissement monétaire « devra se faire sans perturber » le marché obligataire, a averti M. Carney. En d’autres termes, une opération « Twist » (achats d’obligations souveraines de long terme en empruntant à court terme afin de minimiser les taux long et faciliter le roulement de la dette du pays) comme l’a baptisé la FED, n’est pas non plus à exclure.

Notons également que Mark Carney est favorable à une politique monétaire centrée sur des objectifs de PIB et non d’inflation. Cela serait une révolution à la banque centrale d’Angleterre où l’inflation reste l’objectif prioritaire. Mark Carney s’est donc contenté de déclarer qu’il visait un objectif d’inflation qui permettrait une plus grande « flexibilité ». En d’autres termes, la BoE est dans l’attente d’une continuation de la baisse de l’inflation pour agir davantage en faveur de l’économie.

Les propos de Mark Carney ont apparemment été accueillis avec enthousiasme, la Livre qui a bondissant non loin de son dernier plus haut, sur le seuil de 1.5770 dans le sillage des propos du futur gouverneur.

A noter que Mark Carney est un ancien de Goldman Sach, tout comme Mario Draghi…

Copyright (c) 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.