Zone euro/BCE – Actu Forex : Le point sur les propos de Draghi au sujet de l’inflation, de la croissance et de la politique monétaire

(ProfesseurForex.com) – Comme anticipé par la plupart des économistes, la BCE a annoncé aujourd’hui le maintient son taux directeur à 0,75%. Lors de sa conférence de presse mensuelle qui a suivit cette annonce, le président de la BCE a donné quelques précisions sur les anticipations et l’état actuel de l’économie.

L’inflation devrait baisse sous les 2% à moyen terme

Lors de la conférence de presse ayant débuté avec un peu de retard, le président de la BCE Mario Draghi a également rappelé que les taux d’inflation IPCH ont diminué comme s’y attendait la Banque Centrale Européenne et qu’ils devraient continuer leur baisse pour passer en dessous des 2% dans les mois à venir. Les pressions inflationnistes devraient donc rester modérées, tout comme la vitesse sous-jacente d’expansion monétaire. Les anticipations en matière d’inflation à moyenne et longue échéance restent fermement ancrées, autorisant de fait la banque à garder une politique monétaire accommodante.

L’activité redémarrera en 2013

Selon Draghi, la fragilité de l’économie au sein de la zone devrait perdurer au cours des premiers mois de l’année 2013, ceci étant principalement dû aux ajustements de bilans, aussi bien dans le secteur public que privé. Par la suite, l’activité devrait redémarrer petit à petit, grâce au soutien apporté par la politique monétaire, au renouvellement du sentiment de confiance sur les marchés financiers, à la réduction de la fragmentation et à une consolidation de la demande mondiale.
Le gouverneur de la BCE n’a pas manqué de rappeler que les Etats se doivent de faire les réformes nécessaires afin de retrouver une situation financière stable, synonyme de confiance. Par ailleurs, les risques impactant la croissance économique restent orientés à la baisse.

La politique monétaire reste souple

En ce qui concerne les liquidités dont disposent les banques, la BCE note que 140,6 milliards d’euros ont été remboursés sur les 489,2 milliards prêtés lors des LTRO-1. Selon la banque centrale, cette progression est un reflet du regain de confiance sur les marchés. Elle suivra rigoureusement l’évolution du marché monétaire ainsi que son impact possible par rapport à sa position actuelle, se voulant accommodante. Il faut souligner que ce dernier mot a été employé par trois fois et ce dès le début du discours, parallèlement à la confirmation d’allègement des pressions inflationnistes.

Copyright (c) 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.