Actu Forex – Chypre : Le point sur les négociations entre l’île et l’Eurogroupe

(ProfesseurForex.com) – Hier, lors du rendez-vous des ministres des finances de la Zone-Euro à Bruxelles, l’Eurogroupe a convenu d’une entente sur le programme de renflouement de Chypre. Il reste désormais à planifier les modalités de financement.

Rappelons que Chypre avait demandé un renflouement en juin 2012 mais un accord n’avait pu être donné avec le précédent gouvernement. Les négociations se sont intensifiées depuis qu’un nouveau gouvernement, conservateur, est en place.

Deux responsables économiques de la Zone-Euro ont déclaré que l’Eurogroupe n’avait pas encore trouvé de solutions appropriées pour financer le renflouement, ils ont précisé que les ministres souhaitent établir un accord d’ici la fin mars.

« L’Eurogroupe appelle les institutions internationales et Chypre à accélérer leurs travaux sur les éléments de constitution d’un programme et a convenu de donner un aval politique au programme vers la seconde quinzaine de mars », ont déclaré les ministres dans un communiqué.

Chypre a franchi un premier pas vers l’obtention d’un accord en acceptant un audit indépendant de contrôle d’application des lois anti-blanchiment au sein des banques. Ainsi, l’île a satisfait une préoccupation majeure soulevée par l’Allemagne.

La restructuration du secteur bancaire pourrait également orienter Chypre vers la voie du renflouement. Notons que les actifs du secteur bancaire chypriote représentent 8 fois le PIB du pays.

Le renflouement pourrait atteindre 17 milliards d’euros, soit l’équivalent du PIB annuel de Chypre. Si cela s’applique dans ces conditions, la dette du pays se trouverait alors portée à 145% du PIB, ce qui est jugé insoutenable par les économistes. La question est donc désormais de savoir si l’on se dirige vers un défaut organisé ou bien une recapitalisation directe qui n’amputerait pas la dette du pays.

La question des recapitalisations directe reste le point central de réunion de l’Eurogroupe alors que cette question semblait entériné depuis le sommet Européen du mois de juin…

Les modalités du renflouement devront être élaborées par la « Troïka » constituée par la Banque Centrale Européenne, la Commission Européenne et le Fonds monétaire international a précisé le président Jeroen Dijsselbloem.

Jörg Asmussen, membre du directoire de la BCE, a dit de son côté que les experts de la Troïka retourneraient à Chypre aujourd’hui pour poursuivre l’analyse des finances du pays.