Actu Forex – Zone Euro : La Bundesbank ne veut pas de l’Union bancaire telle que proposée actuellement

(ProfesseurForex.com) – Le président de la Bundesbank, Mr Jens Weidmann, (connu pour s’être opposé à Mario Draghi concernant le programme OMT ainsi qu’à la Chancelière Allemande sur le même sujet) a déclaré ce matin ne pas être satisfait du projet de supervision bancaire actuel.

Le président de la Buba, cette fois en ligne avec la position de la chancelière, refuse que les « legacy asset » (les dettes du passé » soient prise en compte par l’Union bancaire. Cela signifie que tous les problèmes financiers résultant des décisions passées et, nécessitant une recapitalisation bancaire, ne devrait pas être pris en charge par le futur mécanisme de résolution des crises bancaires de l’Union bancaire.

En d’autre terme et pour être très concret, le gouvernement Espagnol par exemple, devra supporter le coût de la recapitalisation bancaire de son secteur bancaire en décrépitude depuis l’éclatement de la bulle immobilière du pays en 2008.

Le gouverneur Allemand juge également que la politique monétaire devrait être séparée de la supervision bancaire (un objectif difficile il est vrai puisque c’est la BCE qui va être chargée de superviser le secteur bancaire Européen, en tandem avec les autorités de régulations financières nationales).

L’Espagne va néanmoins continuer de pousser en faveur de recapitalisations directes et rétroactives (tenant compte des dettes du passé, legacy assets). En effet, en raison du prêt « non direct » de 37 milliards en décembre, le déficit budgétaire 2012 du pays a bondit à 9.9 % du PIB…

Notons également que la « bad bank » Espagnol a aggloméré 50 milliards d’Euros d’actifs « toxiques » et que seulement 1.5 Mds est prévu d’être vendu en 2013. L’actionnaire principal de la Bad Bank reste le gouvernement qui donc désormais supporte le poids d’une bonne partie des actifs « toxiques » à la place du secteur bancaire.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.