Forex – EUR/USD : Le président de l’Eurogroupe enfonce le clou et ramène la paire sur les derniers plus bas

(ProfesseurForex.com) – L’Euro avait entamé la semaine sur une touche haussière mais les baissiers n’ont pas tardé à reprendre la main suite au retour de l’Italie sur le devant de la scène, un mois jours pour jour après les élections, ainsi qu’à la sortie du président de l’Eurogroupe.

Le taux à court terme est remonté au plus haut depuis la fin du mois de décembre lors de l’adjudication de près de 3 Mds d’Euros ce matin alors même que le taux à 10 ans avait entamé la semaine du bon pied en revenant au niveau prévalant juste avant que l’on comprenne que l’Italie s’était fourré dans un marasme politique digne e celui de la Grèce un an auparavant.

Mais se sont les propos de l’ancien cavaliere qui ont mis le feu aux poudres ce matin. Berlusconi a en effet déclaré que de nouvelles élections devraient avoir lieu si Bersani (centre gauche et vainqueur des élections aux points) refusait de s’allier avec le centre droit. L’umbroglio politique demeure et Bersani doit rencontrer de nouveau le président Napolitano ce jeudi à propos de la formation du gouvernement.

Peu après le président de la commission des finances du parlement Chypriote a déclaré que les bénéfices d’une sortie de la Zone Euro devaient être étudiés… Une nouvelle qui laisse entendre que le parlement (qui a refusé à l’unanimité le premier plan d’aide proposé) serait plutôt favorable à une sortie de la ZE afin de faire marcher sa propre planche à billets et réduire la dette via l’inflation.

Le bon indice manufacturier de la FED de Dallas donnait un peu plus de grain à moudre aux baissiers par la suite mais c’est véritablement les propos du président de l’Eurogroupe, Mr Dijsselbloem, qui sont venus enfoncer le clou et ramener la paire non loin de ses plus bas.

Le nouveau chef des grand argentiers a déclaré que la gestion du cas Chypriote serait désormais la règle au sein de la Zone Euro en ce qui concerne les recapitalisation bancaire, mettant donc de côté le MES qui ne devrait « être utilisé quand dernier recours » a déclaré le Hollandais.

Le « Bail-in » sera désormais la règle. C’est à dire : Les banques devront se sauver toute seule désormais. Des augmentations de capital via émission d’actions sera désormais le premier levier, suivi d’une participation des actionnaires, des créancier puis des épargnants fortunés…

Cela n’a pas semblé rassurer les marchés et si nous étions Portugais ou Espagnols, nous nous inquiéterons pour nos dépôts… Le secteur bancaire Européen a finit en roue libre suite aux déclarations de Dijsselbloem.

D’un point de vue graphique, la paire est donc de retour sur le support 1.2855 qui résiste plutôt bien depuis trois semaines.

La paire évolue actuellement autour de 1.2865 sur le forex.

  • Graphique horaire

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.