Forex – EUR/USD : L’euro s’affiche en forte hausse malgré la perspective d’un abaissement du taux directeur de la BCE, mais ne parvient pas à franchir la barrière des 1,3100

(ProfesseurForex.com) – L’euro poursuivait aujourd’hui la hausse initiée en séance asiatique, venant tester le seuil des 1,3100 au terme d’un rallye de plus de 100 pips, dans une actualité chargée.

Ce matin, les traders anticipaient le statut quo monétaire de la BCE, et l’euro démarrait sa hausse dès le début de la session européenne. Cependant, arrivé à la mi-journée, la déception des commandes industrielles allemandes venait entrainer l’euro dans une correction.

Les commandes à l’industrie allemande ont en effet reculé de 1,8% sur le mois de février, alors que le consensus anticipait une hausse de 0,5%, une mauvaise surprise que les traders n’ont pas manqué de sanctionner.

La hausse a ensuite repris, pour nettement s’accélérer suite aux statistiques américaines de 14h30, ainsi que suite à la conférence de presse de la BCE.

La balance commerciale américaine a en effet affiché un déficit de 44,45 milliards de dollars, contre 43 milliards anticipé et 38,54 milliards le mois précédent, tandis que la productivité du dernier trimestre 2012 baissait de 1,9%, contre -1,6% anticipé et 3,2% le trimestre précédent.

Ces statistiques décevantes pour les Etats-Unis ont donc entrainé le marché à se détourner du billet vert, entrainant une vague de hausse sur l’euro dollar.

La conférence de presse mensuelle de la BCE, qui a débuté en même temps que ces statistiques étaient publiées a également eu un net impact haussier sur l’euro, et ce pour plusieurs raisons. Le patron de la BCE s’est en effet montré confiant au sujet de la reprise économique de la zone euro à partir de cette année, ce qui a semblé rassuré le marché malgré l’abaissement des prévisions de croissance.

L’euro a également profité de l’annonce du fait que les banques de la zone euro ont déjà remboursé 40% du montant des prêts octroyés dans le cadre des opérations LTRO. En effet, les opérations LTRO étaient considérées comme des assouplissements monétaires (facteur baissier) et leur remboursement constitue donc un resserrement monétaire bénéfique pour la monnaie unique.

Pourtant, la BCE a également avoué qu’un abaissement du taux directeur avait été envisagé, ce qui constitue un facteur baissier pour l’euro. L’absence de réaction baissière de l’euro face à cette information tend donc à confirmer qu’un abaissement du taux directeur de la BCE, qui serait destiné à booster la croissance de la zone euro, est déjà intégré aux cours.

Quoi qu’il en soit, l’euro progressait très nettement aujourd’hui, venant marquer un sommet journalier à 1,3115.

D’un point de vue graphique, on notera toutefois que ce test des 1,3100 ne s’est pas révélé concluant, puisque la devise revenait rapidement sous ce seuil, qui continue de s’afficher comme une barrière. Des facteurs positifs peuvent toutefois être relevés, avec notamment le franchissement d’une ligne de tendance baissière (en bleu sur le graphique) et de plusieurs résistances intermédiaires, moins importantes que le seuil psychologique des 1,3100.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,3090 sur le forex.

Graphique 1h


Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.