Forex – EUR/USD : L’euro termine la semaine en forte baisse et se dirige vers une clôture sous les 1,30, la semaine prochaine s’annonce mal

(ProfesseurForex.com) – Alors que l’évolution de l’euro il y a quelques jours laissait penser à un potentiel rebond, la semaine a très mal terminé pour la monnaie européenne sur le marché des devises.

Après une tentative de rebond matinale, suite aux excellents chiffres des ventes au détail allemandes (+3,7% au lieu de +0,9% anticipé), la devise s’est heurtée à la résistance du seuil psychologique des 1,3100, et a entamé une phase baissière dans laquelle elle se trouve encore à la fermeture des marchés européens.

L’actualité a en effet porté préjudice à la devise, avec plusieurs statistiques décevantes pour la zone euro, et encourageantes pour les Etats-Unis, fournissant aux traders des raisons de simultanément délaisser l’euro et préférer le dollar.

Ce matin, un triptyque de statistiques italiennes est venu entrainer les premières vagues de vente sur l’euro, mettant de nouveau le feu des projecteurs sur ce pays qui inquiète tant les marchés depuis les résultats des élections législatives qui ont débouché sur un blocage politique au début de la semaine.

L’indice PMI manufacturier du pays est donc ressorti largement sous le consensus, à 45,8 contre 47,6 anticipé et 47,8 précédemment, tandis que le taux de chômage rejoignait un sommet de 21 ans à 11,7%, contre 11,3% anticipé et 11,2% précédemment.

On apprenait également à la mi journée que le PIB de l’Italie a reculé de 2,4% sur l’ensemble de l’année 2012, alors que les économistes anticipaient un recul de la croissance limité à 2,2%.

Le taux de chômage de la Zone euro a lui aussi pesé dans la balance, avec un nouveau record historique à 11,9%, contre 11,8% anticipé et 11,7% précédemment.

Face à ces nouvelles peu encourageantes, les traders du forex se sont donc détournés de l’euro au profit du dollar, et la paire tentait avec difficulté de conserver le seuil psychologique des 1,3000 à la mi journée.

L’après-midi aura également été mouvementée, avec plusieurs statistiques américaines majeures.

Les revenus et dépenses des ménages américains, décevants, ont semblé faire hésiter les traders à miser de nouveau sur la hausse de l’euro, mais les statistiques bien plus encourageantes publiées peu après sont venues trancher cette incertitude et conforter le marché dans sa vision baissière de la paire EUR/USD.

On rappellera donc que l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan du mois de février (données définitives) est ressorti à 77,6 points contre 76,3 en première estimation, tandis que l’indice ISM manufacturier affichait une hausse surprise à 54,2 contre 53,1 le mois précédent, alors que les économistes anticipaient une baisse à 52,5.

Face à ces chiffres, l’hésitation des investisseurs sur le seuil des 1,3000 n’a pas duré longtemps, et ce niveau a été largement enfoncé, jusqu’à un plus bas journalier à 1,2965, et la devise devrait terminer la semaine sous le seuil très psychologique et très significatif des 1,30.

D’un point de vue graphique, la tendance est donc négative, et la clôture hebdomadaire sous les 1,3000 qui se profile constituera un important signal baissier pour la semaine prochaine. Au niveau des seuils importants, ce sont les 1,2950 et les 1,2900 qui seront visés dans premier temps. En cas de rebond, on trouvera des barrières sur les 1,3000, 1,3015-201,3050 et 1,3100.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,2980 sur le forex.

Graphique 1H


Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.