Actu Forex – Grèce : Les deux plus grandes banques annulent leur fusion, l’Athex chute

(ProfesseurForex.com) – Les cours de la Banque Nationale de Grèce (BNG) et d’Eurobank se sont effondrés à l’ouverture de la Bourse d’Athènes ce matin. La chute importante des cours (30 %) fait suite au gel de la fusion ainsi qu’aux inquiétudes sur leur nationalisation.

La décision a été prise par la Banque de Grèce, en coordination avec le gouvernement et la troïka (UE, BCE et FMI), cette décision ayant pour effectif d’effectuer une recapitalisation séparée des deux banques d’ici la fin du mois.

Selon une source du secteur bancaire, la chute des cours est « normale ». Cette même source souligne que les deux établissements de crédit seront certainement placés « sous tutelle du Fonds Hellénique de Stabilité Financière (FHSF) et de la troïka », et donc une nationalisation par voie de conséquence.

La BNG et Eurobank ont annoncé le réunion d’une assemblée générale afin de débuter l’augmentation de capital devant, selon le ministre grec des finances, s’achever fin avril. Les dépôts bancaires. Le porte-parole du gouvernement Simos Kedikoglou a également ajouté sur la chaine télévisée Antenna que les dépôts bancaires sont garantis. Concernant Alpha Bank et Banque du Pirée (Piraeus Bank), les actionnaires doivent également être contactés respectivement jeudi et vendredi.

Les quatre banques ont déjà obtenu 50 milliards d’euros auprès du FMI et de l’UE à travers le FHSF afin de pouvoir effectuer leur récapitalisation. En vue de conserver leur autonomie en matière de direction et de décision, elles s’étaient engagées en décembre à trouver des investisseurs privés à hauteur de 10% du capital final.

Une source connaissant le dossier a fait la déclaration suivante :

« il est fort probable que la BNG et Eurobank n’arrivent pas à satisfaire cette condition. La BNG e Eurobank ont admis être incapables de réunir cette somme. »

En revanche, les deux autres banques tenteront d’effectuer cette levée de fonds indispensable à leur indépendance.

A la mi-séance, la bourse d’Athènes faisait face à une baisse de -1,7% en se tenant au-dessus de 800 points. L’indice des banques chutait quant à lui de 16%, la BNG voyait son titre plonger de 30% et Eurobank voyait le sien reculer 17% (après avoir reculé de 30% lors de l’ouverture).

La troika aurait apparemment exprimé des inquiétudes depuis plusieurs jours sur la fusion prévue entre la BNG et Eurobank (la presse grecque la surnommant la mega-fusion depuis maintenant un certain temps). La plus grande concerne la position de la nouvelle entité sur le marché grec. La nouvelle banque serait en effet en position dominante avec 40% du marché et des actifs dont le montant est égal au PIB national.

Selon George Provopoulos, le gouverneur de la Banque de Grèce, tous ces éléments font que les bailleurs de fonds sont réticents à l’idée de voir naître un acteur aussi

Il a également déclaré ceci sur la chaîne de télévision publique NET :

« La troïka dit, et je peux dire aussi, la création de l’entité BNG-Eurobank créera une entité créant à son tour plus de problèmes qu’elle n’en résout. Avec 1,5 milliard d’euros voire un peu plus de besoins en capitaux, cela constitue une somme très importante dans les circonstances actuelles. Nous nous inquiétons du fait que si l’on ne trouve pas d’investisseurs privés, elle doive passer sous contrôle public »

Selon une source bancaire proche du dossier, malgré le gel de cette fusion, le processus de consolidation des banques grecques est toujours en cours, des rumeurs de marché faisant état d’un rapprochement entre Eurobank et Postbank et d’une reprise de la petite banque en difficulté Proton par BNG.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.