Actu Forex – Zone Euro : L’indice PMI recule et reste bien ancré en zone de contraction

(ProfesseurForex.com) – A 46.5, l’Indice PMI Final Markit Composite de l’Activité Globale dans l’Eurozone confirme son estimation flash et indique, pour le 2ème mois consécutif, une accélération de la baisse de l’activité dans le secteur privé de l’Eurozone.

Le taux de contraction atteint en mars son plus haut niveau depuis novembre 2012. A l’exception d’une hausse marginale enregistrée en janvier 2012, l’activité globale du secteur privé de l’Eurozone n’a cessé de reculer depuis 19 mois.

Des quatre premières économies de la zone euro, c’est la France qui en mars connaît la plus importante détérioration de la conjoncture, l’activité accusant son plus fort repli depuis 4 ans. L’Espagne et l’Italie enregistrent également de sévères reculs, la contraction ralentissant toutefois très légèrement en Italie. Seule l’Allemagne signale une hausse de l’activité de son secteur privé en mars, mais la croissance ralentit fortement et n’affiche plus qu’un rythme proche de la stagnation.

Détail des sous-composantes :

-Nouvelles affaires : Plus forte baisse depuis décembre, plus forte contraction depuis septembre 2012

-Emploi : Nouvelle contraction, le quinzième mois consécutif, le plus bas depuis 9 mois

-Prix facturés : Douzième mois consécutif de contraction, au rythme similaire à celui de ces derniers mois

-Prix payés:Huasse modérée, le taux d’inflation recule au plus bas niveau depuis juillet 2012.

Classement par pays par niveau d’indices PMI :

Irlande 50.8 Plus bas de 8 mois

Allemagne 50.6 Plus bas de 3 mois

Italie 44.9 Plus haut de 2 mois

Espagne 44.8 Plus bas de 3 mois

France 41.9 Plus bas de 48 mois

Chris Williamson, Chief Economist à Markit, commente :

« Le nouveau repli de l’activité enregistré en mars est synonyme d’un nouveau trimestre de croissance négative dans le secteur privé de la zone euro. Si la baisse trimestrielle de l’activité semble, au premier trimestre 2013, plus modérée que celle de 0.6 % enregistrée au dernier trimestre 2012, les inquiétudes demeurent, l’économie de la zone de la monnaie unique ne montrant aucun signe de reprise. A l’inverse, la récession ne cesse de s’accentuer, les entreprises se disant de plus en plus préoccupées par la crise de la dette et par l’instabilité politique dans la région. L’issue incertaine des élections italiennes est l’un des principaux facteurs ayant pesé sur les perspectives d’activité en mars, et le sauvetage de Chypre, négocié à la hâte, pourrait bien donner lieu à une nouvelle détérioration de la confiance en avril. La baisse de l’activité s’accélère en France tandis qu’en Italie et en Espagne, les taux de contraction restent tout aussi sévères qu’au cours des derniers

mois. Seul pays à faire preuve d’une certaine résistance face au marasme économique de la région, l’Allemagne montre toutefois de nouveaux signes de faiblesse, sa croissance étant presque au point mort au cours de la dernière période d’enquête. »

Source : Markit

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.