Forex – EUR/USD : Journée calme pour la paire EUR/USD, les traders sont dubitatifs en ce début de semaine

(ProfesseurForex.com) – La paire a peu évolué aujourd’hui malgré quelques événements dans les pays périphériques qui auraient pu, en d’autres temps, remuer le marché des devises.

Rappelons tout d’abord que l’indice du climat des investisseurs Sentix est ressorti largement en-dessous du consensus à -17.3 contre -10 précédemment et que la production industrielle Allemande a battu le consensus (+0.5 % m/m fév). Une performance contrebalancé par la révision en baisse des chiffres de janvier (-0.6 % contre 0 % précédemment calculé).

Ces statistiques n’ont pas permis à l’Euro de vraiment reculer et même les déboires Portugais et Chypriotes n’y ont rien changé.

En effet, le premier ministre Portugais Pedro Passos Coelho, a annoncé hier de sévères coupes budgétaires dans les dépenses publiques suite à la décision de la Cour constitutionnelle de bloquer certaines mesures d’austérité inscrites dans le projet de budget 2013 un mois plus tôt. La récession pourrait donc se prolonger étant donné que davantage de coupes budgétaires vont entrer en vigueur (cela réduit la demande finale).

La Grèce a également refait parler d’elle aujourd’hui en annonçant que les deux principales banques du pays n’allaient finalement pas fusionner, laissant les rumeurs de nationalisation aller bon train. La décision a été prise par la Banque de Grèce, en coordination avec le gouvernement et la troïka (UE, BCE et FMI), cette décision ayant pour effectif d’effectuer une recapitalisation séparée des deux banques d’ici la fin du mois. Eurobank n’aurait apparemment pas réussi à trouver des investisseurs privés pour rassembler 10 % du capital final de la banque, laissant penser que c’est désormais vers une nationalisation que nous nous dirigeons, le passif de la banque viendrait alors s’ajouter aux dettes du pays…

Mais le recul des taux généralisé des taux (si l’on met de côté la Grèce et le Portugal), a fortement soutenu l’Euro aujourd’hui. Jusqu’à ce que la Livre Sterling faiblisse et emporte dans son sillage la paire EUR/USD.

Enfin, notons que Mariano Rajoy a appelé aujourd’hui à ce que l’on dote la BCE des même pouvoirs que la BoE et de la FED (autorisation de faire marcher la planche à billet via des QE « non stérilisés »).

D’un point de vue graphique, le dernier plus haut en date autour de 1.3050 semble faire office de résistance solide mais la pression haussière demeure et il ne serait pas irrationnel que l’Euro parvienne à casser ce seuil. Néanmoins, rappelons que la tendance de fonds reste baissière tant que l’Italie n’aura pas trouvé de gouvernement notamment.

La paire évolue autour de 1.30 sur le Forex.

  • Graphique horaire

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.