Forex – EUR/USD: Journée mouvementée pour l’euro (notamment au gré des stats US), qui conserve un profil baissier malgré des tentatives de hausse

(ProfesseurForex.com) – L’euro affichait beaucoup d’oscillations aujourd’hui sur le forex, avec plusieurs vagues d’évolution, pour un bilan finalement baissier après un sommet journalier à 1,3044 ce matin (1,3047 la nuit dernière) et un plus bas à 1,2990 en milieu d’après-midi.

La matinée aura donc été placée sous le signe de la hausse, bien que les marchés boursiers européens aient ouvert dans le rouge, et aucune information importante n’a été publiée, si ce n’est le résultat d’une émission obligataire italienne à 6 mois, avec des taux une nouvelle fois en forte baisse.

Mais bien que cette information rassurante ait pu jouer un rôle dans la hausse de l’euro en première partie de journée, force aura été de constater qu’aucun impact immédiat n’était décelable au moment de la divulgation des résultats, ce qui n’a pas empêché l’euro de finalement progresser jusqu’à un sommet à 1,3044 autour de la mi journée.

La devise a ensuite corrigé, une zone de résistance autour de 1,3045 lui ayant bloqué le passage, dans un contexte où les traders ne souhaitaient de toute façon pas trop s’engager à la hausse sur l’EUR/USD avant la publication des statistiques américaines de l’après-midi.

Cette décrue, qui ne s’appuyait sur aucune information concrète, s’est terminée sur un plus bas à 1,2990, qui correspond peu ou prou au point bas du 25 avril, commençant ainsi à dessiner un seuil de support sur ce seuil.

Grâce à ce support, et surtout grâce à la publication d’un PIB américain décevant, l’EUR/USD parvenait ensuite à rebondir. En effet, le PIB américain du premier trimestre est ressorti en hausse de 2,5%, alors que le consensus anticipait une hausse de 3%, ce qui a affecté le dollar et mécaniquement profité à EUR/USD.

Le rebond consécutif à cette publication n’a cependant pas permis à la devise de marquer de nouveaux sommets journaliers, la zone de résistance des 1,3030 ayant bloqué le mouvement.

Plus tard dans l’après-midi, c’est l’indice de confiance de l’Université du Michigan qui venait animer les échanges sur le forex, et peser sur l’euro, avec un indice nettement supérieur aux attentes, à 76,4 points, contre 73,2 points anticipé pour les données définitives du mois d’avril.

Cette statistique était d’autant plus une bonne nouvelle que la lecture préliminaire de l’indice était ressortie nettement inférieure aux attentes, à 72,3 (l’indice de confiance de l’Université du Michigan est publié deux fois pour chaque mois, avec une version préliminaire et une version définitive).

A côté de ces informations qui ont eu une influence directe sur le forex et EUR/USD cet après-midi, on pourra aussi relever que le gouvernement espagnol a officiellement abaissé ses prévisions de croissance (après que le ministre des finances ait déjà dévoilé ces nouveaux chiffres dans la presse la semaine dernière).

Madrid anticipe donc désormais une chute du PIB de 1,3% cette année, contre une prévision précédente de -0,5%, ce qui conduira le pays à afficher un déficit public de 6,3% du PIB cette année, contre un objectif de 4,5% fixé par l’UE…

D’un point de vue graphique, la tendance de fond reste donc baissière, mais la devise rechigne à aller marquer de véritables nouveaux creux. Une large zone entre 1,2950 et 1,30 semble en effet contenir plusieurs supports importants, qui empêchent la devise de retrouver une réelle dynamique baissière, bien que la pression vendeuse reste bien visible.

A la hausse, on trouvera des résistances sur les 1,3045-50, 1,3060-65, 1,31 et 1,3130.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,3030 sur le marché des changes.

Graphique horaire

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.