Forex – EUR/USD : Le Dollar faiblit en raison de la ténacité des gouverneurs Dovish de la FED

(ProfesseurForex.com) – La journée aura été très agitée et la volatilité a été au rendez-vous même si nous aurions pu être en droit d’attendre plus compte tenu de la masse d’informations qui ont été dévoilées.

Ce matin c’est le recul marqué de l’indice ZEW qui pesait sur l’Euro, allié avec l’inflation qui s’est stabilisé à 1.7 %, soit un seuil laissant une marge de manœuvre appréciable pour la BCE si elle désire assouplir d’avantage sa politique monétaire. Le FMI va d’ailleurs dans ce sens et a appelé la BCE par la l’intermédiaire de Mr Banchard, à mener une politique monétaire plus agressive.

Le FMI qui a révisé en baisse ses perspectives de croissance mondiale et si l’on met de côté le Japon, tout le monde en a pris pour son grade. Dans l’ensemble, les révisions sont relativement homogènes, ce qui n’a donc pas donné de grain à moudre aux traders pour créer plus de volatilité. Pour 2013, USA 1.9 %, France -0.1 %, Allemagne 0.6 %, Espagne -1.6 %, Italie -1.5 %. Autant dire que le contraste économique est palpable… Pourtant l’Euro n’a pas pâtit de ces révisions.

Les statistiques Américaines auraient également dû permettre au Dollar de se reprendre puisque la production industrielle a battu le consensus tout comme les constructions de logements neufs, qui remontent au plus haut depuis 5 ans, progressant de 7 % d’un mois sur l’autre.

Mais c’était sans compter les gouverneurs « dovish » de la FED qui sont montés au créneau cet après-midi. Ainsi, William Dudley a déclaré que le rapport d’emploi du mois de mars devait nous rappeler qu’il ne fallait pas crier victoire prématurément et, donc, tenter prématurément de réduire le QE qu’il juge toujours approprié.

Un avis non partagé par le gouverneur plosser (qui n’a pas de droit de vote) qui souhaite lui que la question du volume du QE mensuel (85 Milliards $/mois) commence à diminuer dès maintenant. Les sorties d’aujourd’hui viennent rappeler que pour l’instant, le FOMC n’est pas encore prêt à réduire le QE. Le recul de l’inflation venait donner un peu plus de poids aux dovish étant donné que cela laisse à la FED tout le loisir de continuer à pratiquer une politique monétaire ultra-accommodante.

D’un point de vue graphique, la paire bute actuellement sur la résistance des 1.3030/50 qui représente peu ou prou les 38 % des retracements de Fibonacci. Un seuil qui risque d’être difficile à enfoncer mais qui pourrait ouvrir la voie vers les 1.3220 en cas de cassure.

La paire évolue actuellement autour de 1.3130 sur le forex.

  • Graphique horaire


Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.