Forex – EUR/USD : L’Euro profite de la faiblesse du Dollar et remonte au plus haut de la mi-mars

(ProfesseurForex.com) – La tendance haussière continue et l’Euro va clôturer sa cinquième journée d’affilée de hausse. Les mauvais chiffres du chômage US continuent de donner du grain à moudre aux haussiers.

Mais ce matin, c’était la baisse qui l’emportait, notamment en raison de la mauvaise balance commerciale Française (-5.6 Mds) qui contraste avec le surplus Allemand de (17.1 Mds) largement au-dessus du consensus. Le déficit budgétaire de l’Etat Français a également pesé dans la balance avant que la corrélation GBP/EUR ne fasse remonter le cours.

En effet, l’Angleterre devrait éviter le scénario de récession en double dip puisque l’estimation NIESR table sur une croissance de 0.1 % pour le premier trimestre 2013 (la banque de France table sur le même chiffre pour la France). D’autre part et auparavant, la production industrielle au-dessus du consensus a permis au câble de remonter et d’aspirer la paire EUR/USD dans son sillage.

La mi-journée a ensuite été assez calme avant que le gouverneur de la FED de St Louis, Mr Bullard, ne viennent tenir des propos un peu moins « hawkish » qu’à l’accoutumée en plaidant pour un ajustement du QE lorsque le paysage économique se sera dégagé. Des ajustement du QE de l’ordre de 5 Mds si l’on en croit l’échange avec le journaliste.

Cela n’augure pas d’un arrêt total du QE avant longtemps et a potentiellement permis de booster un peu l’Euro. Une conclusion qui se vérifie en raison de la paire USD/JPY qui a reculé suite aux propos de Bullard (En effet, la perspective d’un QE plus long qu’anticipé aux USA pèse sur le Dollar, qui a donc fléchit face au Yen dans les derniers échanges de la séance Européenne.

Nous avons également eu une batterie de petites statistiques Américaines l’après-midi mais ces dernières ne permettent pas vraiment de modifier notre analyse de l’économie Américaine. C’est à dire une économie qui créée de la croissance certes, mais au prix d’une expansion jamais vue du Bilan de la FED. Après ce commentaire de marché nous publierons dans la foulée une analyse de l’emploi aux États-Unis qui a pour but de relativiser la récente nouvelle baisse du taux de chômage. D’ailleurs, notons que Bullard (FED) a déclaré que le taux de chômage était un outil imparfait et qu’il fallait le traiter avec des pincettes si l’on s’en sert pour guider la politique monétaire (ce qui est le cas puisque d’après ce que l’on sait, le QE devrait être arrêté lorsque le taux de chômage retombe à 6.5 %).

Notons toutefois que les stock de gros reculent et que cela n’est pas vraiment une bonne nouvelle. Goldman Sachs et la Barclays ont revu dans la foulée leur prévisions de croissance pour les Etats-Unis en baisse.

Le mouvement haussier a certainement été amplifié par la faiblesse du Dollar aujourd’hui, une faiblesse notable sur les cours de l’Or qui sont remonté aujourd’hui.

D’un point de vue graphique, l’Euro remonte au plus haut depuis le 15 mars et tente d’enfoncer la mm100 en données journalières. Une certaine friction sur ce seuil est désormais à anticiper (cad des corrections).

La paire évolue autour de 1.31 sur le Forex.

  • Graphique journalier

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.