G 20 : Les ministres des finances et banquiers centraux se retrouvent à Washington

(ProfesseurForex.com) – Les ministres des finances et banquiers centraux des 20 pays les plus riches du monde vont se rencontrer à Washington aujourd’hui et demain, une nouvelle fois confrontés au marasme économique ambiant, sou-poudré de dévaluations compétitives.

Concernant les déficits budgétaires, le G20 va certainement rappeler l’objectif de réduction de moitié des déficits. Un objectif sur lequel le G20 est tombé d’accord en 2010 mais qui n’avait pas été mentionné lors du dernier G20 de Moscow. Les responsables financiers des pays du G20 vont étudier une proposition visant à ramener à terme leur dette bien en-dessous de 90% du produit intérieur brut (PIB), montre un document préparé en vue de la réunion.

Rappelons que le G20 avait annoncé l’été dernier que l’objectif était que la dette cesse de croître en 2016.

Du côté des politiques monétaires, le brésil s’agace de voir le Japon et la FED faire marcher la planche à billets à plein régime et veut débattre des risques de turbulences financières.

Le Brésil et d’autres économies émergentes font pression depuis pour que le FMI leur octroie un plus grand rôle au sein de l’institution, en échange de leur contribution accrue à son budget. En effet, alors que le FMI vient tout juste de revoir ses perspectives de croissance mondiale, la question de la refonte de la distribution des droits de vote reste brûlante. Les économies émergentes s’inquiètent de voir des flux de capitaux volatils venir s’investir chez eux, ce qui pourrait créer de fortes secousses financières en cas de rapatriement brusques (on se rappelle de la crise asiatiques des années 90…).

Concernant la lutte contre l’évasion fiscale, les pays membres du G20 pourraient s’engager officiellement en faveur de l’échange automatique de renseignements sur les comptes bancaires et les avoirs détenus par leurs ressortissants à l’étranger. L’OCDE doit présenter son rapport à ce propos.

Enfin, notons que le Japon devrait encore être au cœur des débat en raison de la politique monétaire agressive qui a été mise en place depuis la transition politique de décembre dernier. Certains responsables japonais ont indiqué que la baisse de la monnaie nippone était un objectif de politique nationale avant d’être recadrés. La ligne de conduite officielle est que la BoJ ne recherche qu’à atteindre son objectif d’inflation.

« Nous saluons les efforts du Japon pour relancer la croissance intérieure. Toutefois, des inquiétudes à plus long terme demeurent, dans la mesure où les politiques économiques actuelles peuvent accroître la dépendance du Japon vis-à-vis des mesures de stimulation monétaire et budgétaire, alors que des réformes structurelles radicales sont nécessaires pour faire face aux défis sous-jacents », est-il précisé dans le document.

L’UE et les USA vont aussi appeler la Chine à accélérer le processus de libéralisation de son secteur financier, à renforcer son système de protection sociale et à avancer rapidement en direction d’un système de taux de changes déterminé par le marché. Un Yuan librement convertible est envisagé pour 2015.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.