L’Avis de PFX : L’Economie Américaine a-t-elle calé au mois de mars ? Quid de GBP,EUR,JPY ?

(ProfesseurForex.com) – Le premier trimestre 2013 s’est déroulé en eaux calmes pour les Etats-Unis mais le mois de mars a raisonné comme un avertissement avec de nombreuse statistiques décevantes et non des moindres.

Voici un récapitulatif des récents chiffres économiques de l’autre côté de l’Atlantique :

*Mars ISM manufacturing 51.3 vs 54.0 anticipé

*Mars ISM non-manufacturing 54.4 vs 55.5 anticipé

-Les sous-composantes de l’indice ISM de l’emploi et des nouvelles commandes ont été faibles

*Mars ADP 158K vs 200K anticipé

*Mars Non-farm payrolls 88K vs 190K anticipé

*Février Commande principales de bien durables -2.7% vs -1.1% anticipé

*Les deux derniers rapport hebdomadaires des revendications chômage ont manqué le consensus de 24.5K en moyenne

Il s’agit d’un assortiment des plus importantes statistiques Américaines et elles pointent toutes vers la mauvaise direction.

La dernière « bonne statistique » a été les ventes au détail du mois de février mais les toutes dernières données économiques concernant la consommation ne permettent pas de rester très optimiste. Il semblerait que les hausses d’impôts et autres coupes budgétaires commencent à faire effet et cela pourrait n’être que le début.

Nous aurons les ventes au détail vendredi prochain et les chiffres hebdomadaires du chômage mais l’incertitude va continuer car nous n’aurons pas une meilleure picture de l’économie Américaine avant trois semaines. Il faudra donc se tourner du côté des déclarations politiques ces prochains jours pour trouver du grain à moudre.

Tout cela étant dit, les chiffres du marché immobilier restent orientés à la hausse, ce qui reste peut être le plus fidèle indice de conjoncture aux Etats-Unis. Il se pourrait que le mois de mars soit juste une pause dans la reprise économique Américaine mais n’oublions pas que cela est largement dû aux 85 Mds $ injectés chaque mois par la FED… Un rythme qui devrait perdurer jusqu’à la fin de l’année si l’on en croit les membres du FOMC (dont nous aurons les minutes du FOMC ce mercredi).

L’investissement des entreprises progresse et les chiffre du chômage ne sont pas si mauvais comme en atteste ma nouvelle baisse du taux de chômage à 7.6 %. On en revient une fois de plus à l’emploi (qui va largement déterminer le futur du QE). En effet, les perspectives pour les exportations américaines ne semblent pas souffrir outre mesure de la récession européenne. Les nouvelles commandes à l’exportation sont ainsi parmi les composantes les mieux orientées des enquêtes ISM, alors que la faible inflation continue de soutenir le revenu disponible. A cet effet, le rapport emploi pour le mois de mars est plutôt inquiétant, avec un ralentissement des créations d’emplois et de la progression des rémunérations, un nouveau recul du taux d’activité et un allongement de la durée du chômage. Toutefois, les heures travaillées, en progression de 3,5% (taux annualisé sur trois mois) n’indiquent pas vraiment que l’activité aurait réellement calé en mars.

Si nous observons un regain de dynamisme de l’économie Américaine dans les semaines à venir, cela pourra être un beau signal d’achat pour la paire USD/JPY avec en ligne de mire la parité 100. Peut être même 110, soyons fous.

Étant donné que les économies Européennes resteront évidemment moins glorieuses que celle de l’Oncle Sam, les rebonds haussiers de EUR et GBP resteront des opportunités de vente. Soyons attentifs à la production industrielle Britannique cette semaine ainsi qu’aux développements politiques en Italie où le marasme perdure. Napolitano s’est entouré d’une dizaine de spécialistes afin de présenter un programme de réforme qui pourrait faire consensus parmi les parti politiques. Néanmoins, la perspective de nouvelles élections n’est pas à écarter. En effet, la réticence des politiques à suivre les recommandations de l’UE est de plus en plus palpable comme l’atteste les déclarations de la cour constitutionnelle Portugaise qui a déclaré anticonstitutionnels certains volets du budget 2013.

Mais en attendant et pour résumer, les tendances de ces trois derniers jours pourraient facilement perdurer jusqu’à ce que l’on ait davantage de visibilité quant à l’économie Américaine (soit trois semaines). Méfiance toutefois, il en faudra peu pour que les tendances de fonds reprennent la main.

Sur les autres marchés, notons que l’Or rebondit naturellement après l’annonce d’assouplissement monétaire de la BoJ. Le pétrole chute, ce qui profite comme à l’accoutumée au Dollar. Les taux d’emprunt des pays périphériques reculent, doucement mais sûrement, le taux à 10 ans Italien clôturant en baisse de 14 pbs vendredi.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.