Le ralentissement Chinois pèse sur l’Or noir

(ProfesseurForex.com) – Les matière premières ont la vie dure ces derniers temps et si l’Or dégringole, le prix du baril fait de même, reculant de plus de 2 $ hier sur le NY Mercantile Exchange (Nymex).

Le ralentissement économique Chinois n’est certainement pas étranger à ce vent baissier. En effet, la Chine n’a affiché qu’une croissance de 7.7 % en au premier trimestre, contre 8 % anticipé.

Ce PIB plus bas que prévu en Chine implique que ses industries ne fonctionnent pas au rythme qu’avaient anticipé les analystes, et donc que la demande en brut et en métaux risque de se tasser, ce qui a ébranlé les prix.

Le ralentissement économique Européen pèse également dans la balance alors que nous allons bientôt avoir les premières estimations de croissance pour le premier trimestre. Les chiffres devraient être assez mauvais. La France et l’Angleterre devraient par exemple afficher une croissance atone de 0.1 % au T1 et l’incertitude demeure quant à la reprise annoncée en Allemagne dès ce début d’année 2013.

Le ralentissement de l’activité manufacturière à NY hier est également venu ajouter une pression baissière sur l’or noir. Néanmoins, nous devons souligner, même si cette thèse a des arguments, que l’Or n’est pas une matière première telle que le gaz ou le pétrole et qu’elle est donc pas grandement liée à la conjoncture économiques en temps normal.

Néanmoins, l’incertitude politique au Venezuela ne semble pas inquiéter plus que ça les marchés alors que le pays est tout de même l’un des plus gros exportateur de pétrole dans le monde (Quatrième plus gros producteur de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), le Venezuela est le cinquième exportateur mondial et le principal producteur d’Amérique du Sud.).

Mais si les choses tournent mal (le chef de l’opposition a invité ses supporters à descendre dans la rue pour protester contre les résultats électoraux), le Venezuela pourrait retirer provisoirement son brut du marché, ce qui serait haussier pour le prix du baril.

En outre, les paris haussiers des hedge-funds sur le pétrole ont reculé pour la première fois en quatre semaines la semaine dernière. Les gestionnaires de fonds ont en effet coupé leurs positions nettes longues de 4,4% lors de la semaine close le 12 avril, a annoncé la Commodity Futures Trading Commission.

Quoi qu’il en soit, historiquement, la baisse des cours du pétrole est généralement haussier pour le Dollar. A garder en tête pour les traders forex.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.