Slovénie, prochain domino de la Zone Euro ?

(ProfesseurForex.com) – Les dominos tombent les uns après les autres et c’est désormais la Slovénie (qui a rejoint la Zone Euro il y a 5 ans) qui est clouée sur le pilori des marchés, des rumeurs insistantes de péril financier faisant surface ces derniers jours.

« La Lituanie n’aura pas besoin d’un plan d’aide « cette année » » a déclaré le grand argentier Slovène, comme un aveux que le secteur bancaire serait en mauvaise posture. Et comme l’a montré les derniers événements en date, faillite du secteur financier rime toujours avec faillite de l’Etat.

Et cela restera le cas tant que l’Union bancaire ne sera pas sur pied. En effet, l’Union bancaire prévoit de briser le lien entre Etat et banques en « mutualisant » les recapitalisations bancaires qui ne viendront plus impacter la dette des gouvernements.

Enfin, l’Etat ne fait jamais faillite dit-on… mais une hausse des taux d’emprunt ira forcément de paire avec la mise au jour des actifs toxiques des modestes banques du pays. Et c’est déjà ce qu’il est en train d’arriver avec le aux à 10 ans qui est monté à un nouveau record ces derniers jours.

En effet, tant que la supervision bancaire ne sera pas sur pied, la Lituanie ne pourra pas compter sur une recapitalisation « directe » de la part de l’UE via le MES.

D’autre part et pour ne rien arranger, pays risque d’accuser une deuxième entrée en récession en l’espace de 4 ans et ne prédit aucune croissance avant 2014. Les perspectives de croissance pour cette année ont été récemment réduites significativement à -1.9 %.

Le ministre des finances a blâmé à demi-mots Chypre pour la contagion de la hausse de ses taux tout en admettant que son secteur bancaire avait des difficultés. Mr Uros a souligné toutefois que le secteur bancaire Slovaque est plus petit que le secteur bancaire Chypriote (7 fois le PIB pour Chypre, seulement 1.3 fois pour la Slovaquie).

Malheureusement, les taux sont en forte hausse et la Slovaquie doit lever 3 milliards d’Euros pour alimenter sont budget, sa dette et peut être les banques d’ici juin. Le gouvernement a donc 2 mois pour espérer que les taux redescendront d’ici là.

Concernant la façon dont le plan d’aide serait abordé, la Slovaquie semble plus encline à vendre ses entreprises d’Etat plutôt que faire subir à ses créanciers le même scénario qu’avec Chypre, la Grèce ou encore le Portugal.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.