Actu Forex – France : Un important think thank estime que la France doit être classée dans les pays périphériques, et qu’elle menace l’Europe

(ProfesseurForex.com) – Dans une analyse publiée vendredi soir, le think thank « Peterson Institute » basé à Washigton, n’hésite pas à se demander si la France ne pourrait pas être classée dans les « pays périphériques » de la Zone euro…

Dans l’analyse, il est affirmé que « la France répond à la définition d’un pays périphérique », tout en soulignant que certes, la situation économique hexagonale n’est pas aussi dégradée qu’en Grèce, en Espagne ou en Italie, et que la France conserve deux atouts majeurs : sa démographie et des infrastructures publiques de qualité.

Plutôt qu’une attaque spéculative, le principal risque pour la France réside dans une lente dégradation de son économie

L’analyse se poursuit en précisant que ce n’est pas une attaque spéculative qui menace la France, mais une lente dégradation de son économie, en raison de l’absence de réformes structurelles. Malgré ses faiblesses, l’Hexagone bénéficiera toujours de conditions optimales sur le marché avec de faibles taux d’intérêts explique le Peterson Institute, car s’il devait connaître une crise, l’Allemagne ou la BCE viendraient à son secours, par tous les moyens et dans tous les cas.

Les réformes mises en place sont insuffisantes

Sur ce point, le Peterson Institute estime que la France ne va pas dans le bon sens, ou qu’au minimum elle ne va pas assez loin dans son action.  Il cite notamment son refus de voir les capitaux étrangers entrer sur son territoire, prenant l’exemple récent de l’échec des négociations sur le rachat de Dailymotion par Yahoo après l’intervention d’Arnaud Montebourg. Par ailleurs, le récent projet de loi sur la réforme du marché du travail ne suffira pas à sortir la France de sa paralysie, en raison de l’attitude « bloquante » de certains syndicats.

L’analyse conclue que l’incapacité de la France à mettre en œuvre les réformes nécessaires ne constitue pas seulement une menace pour le pays, mais bel et bien pour l’Europe toute entière, soulignant que « L’Allemagne va probablement refuser de discuter d’une union fiscale et politique en Europe si Paris ne change pas d’abord de l’intérieur », et concluant que « La France doit mieux faire ».

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.